Nouveau C5 Aircross : Style et confort à l’honneur


Deux ans après la présentation du concept Aircross, Citroën révèle au salon de Shanghai la version de série : le C5 Aircross. Cousin technique du Peugeot 3008, ce SUV compact sera commercialisé cette année en Chine avant de débarquer en Europe à l’occasion du Salon de Paris. 

 

 

  

Une page se tourne, une autre s’ouvre. Alors que Citroën vient de stopper courant avril la production du C4-Aircross, il lance une offensive sur le marché des SUV. Fini les modèles Mitsubishi rebadgés (C-Crosser puis C4 Aircross), le constructeur travaille désormais pour son propre compte. A l’automne 2017, il commercialisera le C3 Aircross, version de série du concept C-Aircross, sur le marché des SUV urbains. Parallèlement, il s’attaquera à celui des SUV compacts avec le C5 Aircross dont Citroën offre la primeur à la Chine puisqu’il y sera produit (usine de Chengdu) puis lancé à l’automne 2017.
Pour les marchés européens, il faudra patienter jusqu’au Mondial de Paris en octobre 2018, date à laquelle débutera sa commercialisation, quelques mois après le début de sa fabrication dans l’usine de Rennes.
 
C5_ARCROSS_01_903486081.jpg 

Afin de se faire une place au soleil sur un segment ultra-concurrentiel, le C5 Aircross veut imposer sa différence, voire « renouveler le genre ». Les designers ont pris le contre-pied de la tendance actuelle qui consiste à dessiner des SUV aux lignes agressives, le nouveau Peugeot en étant le meilleur exemple. Ici, ils ont joué sur les volumes, à la fois fluides et musclés, qui suggèrent la robustesse. Un sentiment qui se dégage aussi du long capot intégrant deux modelés et de la face avant imposante. Cette dernière incarne une évolution du style puisque les deux rangées de feux sont réunies, contrairement à celles du C4 Cactus ou de la nouvelle C3.

Comme le concept Aircross de 2015, le C5 Aircross se distingue par un entourage chromé en forme de C autour des vitres et des Airbumps qui protègent les bas de caisse. Le C5 Aircross se singularise également au niveau du profil par la signature chromée en forme de C sur l’entourage des vitres de portes, un motif déjà vu sur le C4 Picasso court et que l'on retrouve en médaillon sur les Airbumps qui protègent les bas de caisse. A l’arrière, le SUV aux chevrons se démarque des dernières productions de la gamme avec des feux composés de quatre modules à LED. 

C5_ARCROSS_03_111246735.jpg 

Bien qu’il partage sa plateforme technique  EMP2 avec le Peugeot 3008, le C5 Aircross est plus long de 5 cm (4,50 m) et présente un empattement supérieur de 5,5 cm (2,73 m). Cela augure d'une habitabilité aux places arrière plus généreuse. En revanche, la capacité annoncée du coffre (482 l) est inférieure à celle de son cousin (520 l). Le C5 Aircross vendu en Europe recevra des aménagements au niveau de la banquette (elle ne sera pas coulissante mais l'inclinaison du dossier sera plus verticale) afin d'agrandir le coffre. L'habitacle se singularise par sa planche de bord horizontale, peu encombrante, et les doubles aérateurs verticaux dont la forme se prolonge sur la coiffe. A l'instar du Peugeot 3008, le Citroën C5 Aircross dispose d'une instrumentation sur une dalle numérique de 12,3 pouces (modèle à aiguilles sur la finition de base) et d'une tablette tactile capacitive de 8 pouces qui est encadrée par les doubles aérateurs verticaux au style original.

 
C5_ARCROSS_04_781157644.jpg 

Autre emprunt au SUV Peugeot, la console implantée entre les deux sièges, comme certaines commandes (levier de boîte automatique, touche de démarrage…), reprises pour d'évidentes raisons de réduction des coûts de développement. Grâce à son empattement supérieur (+ 5,5 cm) à celui du Peugeot 3008, le C5 Aircross soignera l'aisance des passagers à l'arrière ainsi que leur confort avec des sièges moelleux. Ancré dans l’ADN de Citroën, le confort prend une nouvelle dimension avec ce SUV. En plus des sièges larges et moelleux (chauffants et massant selon les finitions) et de l’insonorisation soignée (vitrage feuilleté à double épaisseur), le C5 Aircross inaugure une nouvelle suspension « Progressive Hydraulic Cushions » qui se distingue par des amortisseurs équipés de deux butées hydrauliques. Ce système permet d’atténuer le phénomène de rebond sur les compressions importantes alors que le plus grand débattement offre une meilleure filtration des petites dégradations de la chaussée. Une exclusivité Citroën qui équipera aussi le C4 Cactus restylé au printemps 2018 puis les véhicules suivants.
 
C5_ARCROSS_05_681585660.jpg 

En toute logique industrielle, le C5 Aircross adopte tous les systèmes de connectivité et d’aides à la conduite déployés sur les Peugeot 3008 et 5008. La liste comprend le GPS connecté 3D avec reconnaissance vocale, la recharge des Smartphones par induction, la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, les feux de route automatiques, l’Active City Brake, le régulateur adaptatif avec fonction stop, la surveillance des angles morts, l’alerte active de franchissement de ligne et la vision 360°. Par ailleurs, le Citroën C5 Aircross ne sera décliné qu’en version 4x2 avec les motorisations thermiques. Il proposera, néanmoins, le système de motricité renforcée Grip Control associé à des pneumatique Mud & Snow de 19 pouces ainsi que le système d’aide à la descente (HADC).

 
C5_ARCROSS_06_422434324.jpg 

En Chine, le C5 Aircross sera disponible avec le 1.6 THP de 165 et 200 ch équipé de la boîte automatique EAT6. Au second semestre 2019, une version hybride rechargeable 4x4 de 300 ch (PHEV e-AWD) rejoindra la gamme. Elle s’appuiera sur le 1.6 THP de 200 ch et deux moteurs électriques (un à l’avant et un second à l’arrière). En Europe, le C5 Aircross disposera au lancement fin 2018 de deux moteurs à essence et de deux diesels. Suivra une version hybride rechargeable à essence au second semestre 2019. Selon certaines informations, on retrouvera le 1.2 PureTech de 130 ch et le 1.6 THP de 180 ch (ou l’inédit 1.2 PureTech 156 ch attendu en 2018) en essence ainsi que le 1.5 BlueHDi 130 et le 2.0 BlueHDi 180 en diesel. Côté transmissions, la boîte manuelle à six rapports côtoiera la transmission automatique à huit rapports EAT8. 


Quant à la version hybride rechargeable, elle sera aussi en programme en Europe, courant 2019, mais il pourrait s’agir de la version à deux roues motrices de 250 ch (avec un seul moteur électrique à l’avant) dans le but d’afficher un tarif plus compétitif.

 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :