Nouvelle Volkswagen Golf 7 : La saga continue


Même si au regard de son style, on peut toujours redire, la nouvelle Golf dévoilée en grande pompe au salon de Paris, a connu une révolution sur le plan technique.

Au chapitre du design, il est vrai que l’on peut considérer qu’on est loin de tout cela, c’est plutôt une évolution de sa devancière que nous ont fait découvrir deux designers de la marque allemande, travaillant sous la responsabilité du célèbre Walter Da Silva. Il s’agit d’Andreas Mindt et Léonard Natterer, respectivement responsable du design extérieur pour le premier et intérieur pour le second. Lors de notre rencontre sur le stand de la marque de Wolfsburg, le premier a insisté sur « les nombreuses et drastiques contraintes imposées par les nouvelles normes européennes en termes de lutte contre les émissions de CO2. Cela implique une remise en question permanente de notre travail qui consiste à dessiner, entre autres, la courbe ou la ligne la plus efficiente en termes d’esthétique mais aussi au plan de la pénétration dans l’air, sans oublier de tenir compte des aspects tels que ceux liés au confort et à la sécurité ».

Golf_03_498507638.jpgGolf_02_889245186.jpg

L’autre sujet qui préoccupe un designer, avoue Leonard Natterer «  réside dans le fait de renouveler un modèle best-seller depuis de nombreuses années. Volkswagen a prit le parti justifié de procéder par petites touches qui font évoluer la Golf d’une génération à l’autre. Aujourd’hui, nous travaillons beaucoup sur le poids des matériaux sans rien sacrifier à la qualité perçue, bien au contraire puisqu’elle est en constante amélioration. Sur cette Golf 7, la planche de bord a bénéficier de nouveaux matériaux, plus légers. Elle a aussi profité d'une nouvelle conception autorisant une meilleure érgonomie et un confort accru à l'usage».

 Sur cette 7ème génération, c’est sur le plan technique donc que tout est nouveau. A commencer par sa plate forme, puisqu’il s’agit de la toute nouvelle MQB,  inauguré par la nouvelle Audi A3 il y a à peine quelques semaines. Cette nouvelle plate forme qui va servir au développement de plusieurs modèles du groupe allemand, présente l’avantage de permettre d’adapter les dimensions de chacune des nouveautés à venir, en fonction de ses particularités : Break, compacte, beline ou SUV. Et cette nouvelle Golf en a profité aussi, puisqu’elle s’avère plus grande et plus large tout en bénéficiant d’un empattement plus important. Elle est aussi plus basse et son porte-à-faux avant a été réduit de 43mm. Cela lui confère de nouvelles proportions et un équilibre plus affirmé.

Golf_04_151624231.jpg

L’histoire de cette nouvelle Golf a commencé en 2008, c'est-à-dire presque en même temps que le lancement de la Golf 6. Son cahier des charges se résume à augmenter la valeur perçue, réduire ses masses et par conséquent ses consommations et enfin accroitre ses niveaux de sécurité et de confort. Aujourd’hui, au moins concernant la valeur perçue et le poids, on peut affirmer que le pari a été tenu, vu que cette septième génération affiche un poids équivalent à celui de la quatrième, soit 100Kg de moins en moyenne, par rapport à la Golf 6. Concernant le confort et la sécurité, nous jugerons lorsque la voiture aura subit son test de vérité.

Pour revenir au travail accompli par l’équipe de développement, nous noterons qu’en plus des économies permises par la nouvelle plate forme (environ -26Kg), le module de climatisation a perdu 2,7Kg, les sièges 7Kg, la carrosserie 23Kg, les systèmes électriques 6Kg et le tableau de bord affiche -400Gr. Cette perte de poids drastique, obtenue sans utiliser des matériaux couteux sur la structure ou la carrosserie, permet de faire reculer la consommation moyenne de la gamme d’environ 14%.

Golf_05_516468054.jpgGolf_06_166512849.jpg

Malgré la diminution de la consommation par les motorisations essence, à l’image des blocs TSi capables de limiter la leur à 4,8l, il est encore attendu que les blocs TDi soient plus performants en termes de pénétration de marché. De son côté, Volkswagen annonce pour le 1.6l TDi 105ch, des rejets de CO2 sous la barre des 100g au Km. La version BlueMotion prévue pour les débuts 2013, se limitera à 85g/Km, soit une consommation de 3,2l aux 100Km.

Capitalisant sur son succès et son image de leader de sa catégorie depuis de nombreuses années, la nouvelle Golf7 ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, d’autant qu’en plus de son efficience annoncée, elle ajoute des équipements jusque là réservés aux segments supérieurs, tels que l’ACC ou le système PréCrash, ainsi que sur un nouvel élément au service de la sécurité avec le freinage multicollision.  


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :