BMW X1, se bonifier et séduire davantage


Après 3 ans de carrière et 275 000 exemplaires vendus, la BMW X1 se voit insuffler un vent de fraîcheur grâce au traditionnel restylage. Les changements sont loin d’être majeurs mais embellissent tout de même une auto déjà pétrie de qualité.

Fin 2009, BMW se lance sur le segment des crossovers avec l’apparition du X1. Véritable mélange entre le look d’une Série 1, les dessous d’une Série 3Touring et les gènes de la gamme X, ce X1 est une véritable alternative au X3 pour les clients désireux d’acquérir un véhicule typé tout-terrain sans forcément en avoir le gabarit et la hauteur. La recette semble avoir marché puisque 275 000 exemplaires ont été vendus dans le monde entier depuis sa commercialisation.

BMW_X1_02_684386004.jpg

Une carrière à succès pour le X1, qui doit sa réussite à ses deux principaux marchés: l’Allemagne dans un premier temps, mais aussi la Chine, pays demandeur de ce genre de véhicule. Après ses trois premières années d’activité, le X1 reçoit un restylage, censé venir bonifier une auto déjà bien aboutie. Ce restylage est également l’occasion pour BMW de lancer sa commercialisation aux Etats-Unis, avec en prime une version équipée du six cylindres 3.0 biturbo de 306 ch. Sur le Vieux Continent, BMW ne propose pas de six cylindres, mais les choses pourraient changer à l’avenir puisqu’il se murmure au sein du groupe qu’une version M Performance équipée du 3.0 biturbo pourrait voir le jour.

BMW_X1_03_448833250.jpg 

Stylistiquement parlant, ce nouveau X1 n’évolue guère. BMW n’a pas voulu désorienter la clientèle habituée au crossover de la marque, si bien que les changements sont parfois très difficilement perceptibles. Sur la face avant, le bouclier change, notamment sur sa partie basse avec une plus grande surface peinte, apportant un peu plus de finesse à l’avant. Les feux sont très subtilement revus avec l’éclairage de jour à LED, et l’intégration des antibrouillards est elle aussi repensée. La face arrière ne change quasiment pas, si ce n’est là aussi une plus grande partie peinte de la couleur carrosserie. La seule évolution notable concerne les rétroviseurs, bien plus petits que sur la première phase, et qui intègrent maintenant les répétiteurs de clignotant. Les évolutions sont donc assez pauvres mais c’est un choix voulu de la part de BMW qui reste dans la lignée du premier modèle.


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :