BMW X1: Brillante synthèse


Dévoilé en version définitive lors du dernier Salon de Frankfurt, le BMW X1 entend bien prendre les devants de la scène en instaurant sa vision munichoise du cross over compact

De caractère sportif et versatile, le nouveau X1 vient enrichir la famille SAV (Sport Activity Vehicule) du constructeur par le bas et répondre par la même occasion àBMW_X1_13_304612622.jpg une demande de plus en plus croissante pour le segment SUV compact, principalement en Europe, mais selon des critères haut de gamme, statut Premium oblige. En effet, et contrairement à d’autres constructeur, BMW a toujours su comment imprégner sa « Béhème Touch » à un nouveau segment sans renier à sa philosophie du plaisir de conduire. A mi chemin entre une Série 1 et une Série 3 Touring (break), le X1 arbore un style modern et élégant voir agressif à la faveur de sa proue qui reçoit des projecteurs pincés et des naseaux proéminents évoquant la grande berline Série 7. Sur le côté, on découvre un profile élancé digne d’un beau break sportif notamment aux niveaux de son interminable capot joliment nervuré, son large pare brise incliné et sa cellule reculé à la manière de la bouillonnante Série 1. A l’arrière, l’esprit dynamique du véhicule est valorisé par une poupe ciselée aux arrêtes vives rappelant celle de son grand frère, le X6. A son bord, il se veut moins extravagant que l’extérieur avec des lignes douces et harmonieuses pour sa planche de bord.BMW_X1_10_690775321.jpg

Cette dernière reprend, à l’instar des Séries 3 et 7, une console centrale orientée vers le conducteur, lui permettant ainsi de trouver intuitivement ses marques grâce, entre autre, à une ergonomie sans faille. En outre, la réalisation de l’ensemble est, comme souvent chez BMW, sans surprise c'est-à-dire est rigoureusement bien finie. Côté habitabilité, le constructeur a fourni de grands efforts en ce sens notamment à l’arrière où les passagers trouveront leurs aises pour la garde au toit et l’espace aux jambes. Au niveau du coffre, le constructeur annonce 420 litres de volume de chargement et jusqu’à 1350 litres banquette rabattue, soit autant qu’un X3.
Au chapitre mécanique, BMW a opté pour un bloc quatre cylindres diesel à trois niveaux de puissances (143, 177 et 204ch) et un autre six cylindres en ligne essence 3.0L de 258ch. Concernant notre marché, il s’agira des versions 143 et 177ch de l’excellent turbo diesel 2.0L équipant les « S drive18d » et « X drive20d ». Notons que la première, S drive 18d, dispose d’une transmission à deux roues motrices arrière (propulsion) et la seconde, X drive, de la remarquable traction intégrale Xdrive à répartition de couple variable entre les essieux : 60% sur l’arrière et 40% sur l’avant en conditions normal. 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (1 envoyés) :

Younes : algerie
Ca c'est un véhicule sure digne de nom!!
Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :