Marché global Octobre 2008: Un marché contrasté


Les réalisations globales du mois d’octobre sont encore au ralenti, à l’image des mois qui ont succédé à l’instauration de la taxe automobile, introduite dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2008. A l’exception de certaines marques qui, paradoxalement, progressent dans leurs ventes.

Ainsi, le marché automobile porte, encore, les stigmates de cette loi qui rend le chemin des concessions de moins en moins fréquentables. Néanmoins, et en comparaison avec le même mois de l’année dernière, nous avons constaté que le marché a connu une évolution, même timide, de l’ordre de 4.58%, correspondant à la progression du MTM, du mois d’octobre de l’an dernier, estimé à 15 290 alors que de cette année est de 15 991.

Chevrolet s’empare de la tête


Le classement de ce dixième mois est marqué par l’ascension de Chevrolet à la première place avec 2 524 ventes et une progression de 25.57%, comparé au même mois de l’an dernier. Ces ventes ont pu être réalisées grâce à des modèles approuvés, dont la réputation n’est plus à faire auprès des clients algériens. A regarder de plus près le tableau des ventes de la marque à l’étoile, Chevrolet, nous avons constaté que la citadine Spark est passée de 47 ventes au mois de septembre à 1 025 pour le mois d’octobre. Cette fulgurante ascension trouve son explication dans la livraison des clients de cette sympathique citadine qui a longtemps souffert du manque d’approvisionnement de ses stocks.
Chez Renault, installée à la deuxième place, la tendance est aussi à la hausse, avec un pourcentage de 64.84%, puisqu’elle est passée de 1 411 ventes en octobre 2007 à 2 326 ventes cette année. Cet état de fait est dû à la diversification des modèles que propose la marque au losange et au renouvellement en continue de sa gamme, telle que l’arrivée de la nouvelle Symbol, remplaçante de la Clio Classic, une Graphe__volution_octobre_2007_2008_801937697.jpgvéritable icône. Classée troisième, Toyota a enregistré une forte évolution de 114.03%, en passant de 1 909 immatriculations en 2007 à 2 177 en 2008. Cette progression confirme l’importance que détiennent les véhicules nippons, sur notre marché, aussi bien particuliers qu’utilitaires.
Pour ce dixième mois, la française Peugeot occupe la quatrième place avec un chiffre de ventes de 1 730 et une progression de 9.77% comparée au même mois de l’an dernier.
La plus grosse chute de ce mois est celle de Hyundai classée cinquième avec seulement 1 616 unités vendues. Cette baisse, de 42.36%, revient à des problèmes d’approvisionnements que connaît la marque, car la forte demande des clients n’a peut-être pas assouvi faute de disponibilité. En dessous de la barre des 1 000 unités, nous retrouvons la roumaine Dacia avec 894 modèles vendus et une croissance des ventes de 51.01%. Du côté de Kia, nous avons enregistré une régression de 13.53%, en passant de 983 clients en 2007 à 850 en ce dixième mois. Même constat chez Maruti, la petite protégée du groupe Elsecom, qui n’a vendu que 696 véhicules contre 1 122 en 2007, ce qui lui doit un recul des ventes de l’ordre de 37.96%.
La suite de ce classement est représentée sur les graphes du classement par marque d’octobre 2008 et celui des évolutions par marque d’octobre 2007/octobre 2008.    


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :