MINI Countryman: C’est la grande Mini!


Difficile de se diversifier quand la marque que l'on défend est par essence mono-produit. C'est pourtant le chemin que continue de prendre Mini avec son Countryman. Qu'on ne s'y méprenne pas, le "petit" dernier n'est pas venu pour jouer les héritières de la Mini Moke, mais pour proposer une alternative compacte grâce à ses 4 portes et ses cotes revues à la hausse.

Après avoir fait renaître la Mini de ses cendres, élargi la gamme moteur avec des versions Cooper, Cooper S, John Cooper Works, et même Diesel, et enfin décliné le concept en cabriolet et en break (Clubman), BMW se risque enfin à faire du neuf avec un modèle totalement inédit dans un segment qMini_Countryman_B_703471876.jpgui ne l'est pas moins, celui des Crossovers.
Surfant sur cette vague très fourre-tout, le nouveau Countryman promet une habitabilité de compacte dans un gabarit de citadine, le tout relevé par une pincée de sensations tout-terrain... tout en conservant le célèbre toucher de route des Mini, façon kart. Il est vrai qu'avec ses 4,10 m de long pour 1,79 m de large, elle contraste par rapport à sa cousine des villes, plus petite de respectivement 38 cm en longueur et 10 cm en largeur.Plus musclée, la petite anglaise en vient même à se travestir en adoptant quelques arguments virils. On citera notamment des ailes élargies, des passages de roue en plastique façon baroudeur, des jantes noires optionnelles de 18 pouces, un museau massif, des phares étirés, une garde au sol rehaussée de 10 mm ou encore une large grille d'aération.
Évidemment, on n'a rien sans rien et cette réinterprétation virile s'accompagne d'une certaine prise de poids : 1.385 kg soit 180 de plus que la Mini de base, auxquels s'ajoutent 70 kg pour la transmission 4X4 optionnelle.Mini_Countryman_C_703186502.jpg
De quoi conforter les puristes dans leurs revendications, mais ce gain était impératif pour accueillir deux portes supplémentaires... et faire du Countryman le premier modèle 4 portes de Mini.
Portes ouvertes, le Countryman dévoile un habitacle connu —celui des Mini récemment restylées— mais dans un format quelque peu aménagé.
On retrouve ainsi l'ambiance aviation chère à Mini ainsi qu'une planche de bord plus cossue même si elle reste en deçà de ce qu'on est en droit d'attendre chez un véhicule premium, notamment au niveau des plastiques, durs par endroits.
Mais là où Countryman va plus loin, c'est sur le plan du volume intérieur et de la modularité, totalement inédites pour une Mini.
Ainsi pour la première fois, les passagers arrière (deux ou trois places selon configuration) disposent d'un espace aux genoux et d'une garde au toit satisfaisants, grâce à un empattement généreux de 2,59 m et des sièges arrière coulissant sur 16 cm.Mini_Countryman_D_830324269.jpg
Autre oublié récurrent chez Mini, le coffre suscite enfin l'intérêt et affiche un volume de chargement digne d'une compacte, compris entre 350 et 1.170 litres. Bien vue également, la modularité 40/20/40 permet de libérer un plancher à peu près plat.
La visite du propriétaire se termine enfin par l'ingénieux système Center Rail soufflé à Mini par le nouvel Opel Meriva 2.
Pour le même prix, le client a ainsi le choix entre 3 dispositions différentes du rail multifonctions (AV avec banquette, AV & AR, ou grand rail central). Ce dernier peut ensuite être personnalisé avec des accessoires coulissants pour ajouter encore des rangements au Countryman.
Au plan des tarifs, Bavaria Motors a prévu trois niveaux de finition: Salt, Pepper et Chili. La première est cédée au prix TTC de 2490000 Da, la seconde à 3280000 Da et la version la plus haute dans la gamme Countryman est proposée au prix de 4280000 Da.

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :