Retromobile Algérie 2008 : Gros clin d’oeil à l’histoire

La seconde édition du Salon Rétro mobile Algérie, organisé conjointement par X-Media et Auto Info, a franchi, cette année, une nouvelle étape dans la qualité de son déroulement.

Retro10_780896130.jpgLa seconde édition du Salon Rétro mobile Algérie, organisé conjointement par X-Media et Auto Info, a franchi, cette année, une nouvelle étape dans la qualité de son déroulement.

L’exposition de pas moins de 29 modèles de véhicules particuliers et de neuf motocycles, démontre, si besoin est, que cette manifestation commence à gagner ses lettres de noblesses. Le nombre de visiteurs en net accroissement par rapport à l’édition de l’an dernier prouve aussi, que le grand public aux côtés des professionnels de l’automobile et autres passionnés s’intéresse de plus en plus à cette exposition qui est un véritable événement en soi. En effet, venir seul avec des amis ou en famille remonter le temps dans cet espace où sont alignées plusieurs références de l’histoire de l’industrie automobile, à l’image de la Jaguar XK 150, en référence à sa vitesse de pointe atteignant les 150 miles, datant de 1960 qui a trôné au centre du pavillon « C1 » pendant toute la durée de l’exposition. Parmi ces modèles mythiques, nous citerons le Roadster de Mercedes 280 SL de 1964, la légendaire Chevrolet Corvette de 1956, la sportive Ford Mustang de 1980 et l’inamovible Citroën 2CV qui, rappelons-le, a fêté ses soixante ans cette année. Retro3_598861987.jpgD’autres modèles, tels que la Fiat 500 dont une nouvelle génération vient de naître 50 ans après l’arrivée du petit « pot de yaourt », dont un exemplaire datant de 1972 a été exposé. Plus près de nous, des modèles mythiques de chez Renault étaient de la fête, comme la petite 4CV, datant de 1958, rivale de l’italienne à l’époque, ou encore la Dauphine dans ses deux versions standard (1960) et Gordini 1100 (1961).  De son côté, la marque aux chevrons, Citroën, a été représentée par les tous premiers modèles de la marque, à savoir la C3 de 1914 et les deux C4 de 1927. Par ailleurs, sa cousine du groupe, en l’occurrence Peugeot, a gâté les visiteurs avec une large de gamme de la belle époque, allant de la 203 (1955 et 1956) à la 404 en passant par la 403 break et berline.

La clôture de cette exposition a été marquée par l’attribution aux propriétaires de ces véhicules de prix symboliques.

 

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :