La COX mania


Rencontrée au hasard au niveau de Riadh El-Feth, une caravane de Coccinelle composée de plusieurs voitures à l’arrêt, attira mon attention en cette soirée de fin décembre... Spontanément, comme attiré par cette procession de véhicules datant des années 70, j’ai arrêté ma voiture pour aller m’enquérir de la signification de ce défilé qui ne dit pas son nom.

Ils s’appellent Hamza, Mohamed, Mokhtar, Nabil, Sofiane et Mohamed Lamine. Ils discutaient à bâtons rompus à proximité de Volkswagen Coccinelle à l’arrêt, moteurs en marche. Ils semblaient très jeunes. En m’approchant et après les premières salutations, une ambiance chaleureuse s’est de suite installée. L’aîné du groupe et l’initiateur de cette liaison à un modèle emblématique du constructeur allemand Volkswagen, la Coccinelle, m’a de suite expliqué sa passion pour la mécanique et les voitures de collection. Cette passion, il a su la partager avec ses copains à qu’il a transmis le “virus” Coccinelle. Ensemble, ils ont acquis, petit à petit, au prix de grands sacrifices, plusieurs modèles. Ce groupe de jeunes est aujourd’hui à sa septième acquisition. Coccinelle5_105299156.jpg
Le choix de ce véhicule s’explique, selon Mohamed Lamine, 26 ans, par le fait qu’il représente une certaine façon de vivre, en plus d’avoir été une valeur sûre du constructeur de Wolfsburg de nombreuses années durant.
Aussi, mon interlocuteur a tenu à préciser que “c’est d’abord ma passion pour la mécanique et la compréhension du fonctionnement d’un moteur qui est à l’origine de cette démarche profondément passionnelle et dénuée de tout aspect commercial”. A cet effet, Mohamed Lamine ajoute que c’est à l’âge de 16 ans qu’il a démonté son premier moteur, en panne, pour le remettre en état de marche. “La mécanique est ma vocation. J’adore avoir les mains tachées de graisse et d’huile moteur, j’adore par-dessus tout écouter la musique émanant d’un moteur, car pour moi c’est une symphonie...”
Sa passion pour la Coccinelle, il l’a transmettra assez rapidement à Sofiane qui s’est révélé être un grand Coccinelle27_231557558.jpgamoureux de belles carrosseries. Son enthousiasme et son amour pour la voiture n’a d’égal que sa capacité d’y consacrer toute son énergie, toutes ses économies et tout son temps.
Sofiane, 24 ans, est d’un caractère jovial et aventurier. Il n’hésite pas à effectuer de longs déplacements avec sa Coccinelle. Il raconte avec un malin plaisir les fois où des pannes sont survenues, mais qu’il a vite fait de résoudre en réparant sa voiture pour continuer sa route en toute sérénité. Pour Sofiane, la Volkswagen Coccinelle, tout en étant un modèle de grandes séries, reste une référence en termes de comportement routier, de performances et de sécurité. Ses qualités, elle les doit, selon lui, à son design aérodynamique, ses rapports de boîte courts et sa traction arrière (propulsion) qui favorisent la performance. Côté sécurité, Sofiane met en avant le centre de gravité bas de la voiture, ses freins mordants et sûrs et la robustesse de sa carrosserie.
A la question de connaître leurs motivations, au-delà du fait d’assouvir une passion, Nabil, 22 ans, prend laCoccinelle29_512341817.jpg parole pour dire ses “espoirs de voir d’autres jeunes les rejoindre dans cette aventure afin de constituer un parc important de Coccinelle”. Il ajoute que leur objectif immédiat “est de créer un club où une association qui leur permettrait de réunir les fonds nécessaires à l’entretien de ces emblématiques véhicules, mais aussi d’élargir leur champs d’action en organisant des caravanes et des raids dans toutes les régions du pays”.
Dernier à intervenir, Mokhtar, 21 ans, déplore, quant à lui, la rareté des pièces de rechange d’origine et leur cherté. Il avoue, néanmoins, sa grande motivation à ne rouler qu’en Coccinelle “en raison des valeurs que recèle ce modèle, valeurs faites de sobriété, de fiabilité, de style et de robustesse”.
Par cette initiative, ces jeunes sont un exemple. Malgré la modestie de leurs moyens, ils consentent d’énormes sacrifices pour réaliser leurs rêves et assouvir une de leurs passions : redonner vie à un modèle dont la fabrication est arrêtée depuis des dizaines d’années.

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (1 envoyés) :

sini tahar : algerie
salut je cherche faire connaissance avec des fanes si v vlez de vw coccinelle en algerie
Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :