Essai Skoda Octavia 2.0l TDI 143 ch BVM 6: Surprenantes à plus d’un titre !


Pour nous rendre au salon d’Oran, Sovac nous a conviés à essayer la nouvelle Skoda Octavia. Cette berline s'est avérée surprenante par ses prestations générales.

Même s’il est évident que depuis sa reprise par le groupe Volkswagen en 1991, la marque Tchèque n’a jamais cessé de progresser, la troisième génération de la berline Octavia marque un nouveau bond qualitatif qui permettra à la marque de devenir une des références sur le marché algérien. Les raisons d’une telle affirmation sont nombreuses et la première tient en la capacité de Skoda à rester très compétitive face à des concurrentes, certes mieux connues, mais de plus en plus menacées par la marque tchèque qui ne cesse de progresser. Plus directement, l’Octavia avec la génération précédente avait déjà ouvert les hostilités en prenant la tête de sa catégorie. Après son fin de parcours, le vide laissé par la nouvelle génération qui n’est arrivée sur le marché que récemment, a profité à la concurrence qui a reprit les devants.

SKODA_OCTAVIA_ORAN_02_371593848.jpg 

Mais jusqu’à quand ? Au regard du style sobre et distingué de cette nouvelle Octavia, de sa motorisation éprouvée et reconnue pour sa fiabilité, de sa gamme articulée autour de deux finitions, Ambition et Elégance dotées d’équipements adaptés aux besoins du marché, de son habitabilité généreuse doublé d’un niveau de confort appréciable, de la qualité de ses matériaux et de leur assemblage sans reproche, ce modèle affiche de nombreux atouts à même de lui valoir de reprendre le leadership de son segment plus tôt que prévu. En tout cas c’est l’ambition affichée par le staff dirigeant de la marque et Djalil Daoudi, manager de Skoda, affiche clairement son optimisme de voir cet objectif atteint.

SKODA_OCTAVIA_ORAN_03_284037627.jpg 

Mais regardons de plus près cette berline dont le style évolue en douceur, comme pour dire qu’il fait partie du groupe Volkswagen qui traditionnellement fait évoluer par petites touches ses modèles. Ainsi, tout en capitalisant sur le style de la précédente génération, la nouvelle Octavia préserve les gênes de sa devancière en arborant une face avant où le nouveau logo est valorisé en se positionnant à l’extrémité du capot moteur. Ce dernier affiche quatre nervures qui contribuent au dynamisme du véhicule. La calandre cerclée de chrome adopte des lamelles verticales alors que le bouclier est retravaillé pour affirmer la robustesse du modèle. On notera la présence sur ses extrémités de nouvelles niches d’antibrouillards qui encerclent la généreuse entrée d’air. Les blocs optiques dotés de feux de jour à LED et de modules Xénon soulignent une certaine agressivité à travers un regard perçant. Aussi, dès le premier regard, on remarquera le raccourcissement des porte-à-faux avant et arrière, au bénéfice d’un empattement rallongé pour dégager une cellule de vie plus grande. A l’arrière, Le logo devient plus visible à la faveur de ses couleurs contrastées, alors que les feux sans rupture évidente évoluent nettement pour afficher davantage de sobriété. Vers le haut, la chute du pavillon vers l’arrière intègre la lunette pour s’associer à l’ouverture du coffre, confère davantage de fluidité à cette partie.

SKODA_OCTAVIA_ORAN_04_182558076.jpg 

Une fois à bord, en soulignant que l’accès est très aisé à la faveur d’une ouverture des portières largement suffisante, on découvre un habitacle spacieux, qui profite bien de l’accroissement de l’empattement de 10 cm. Mesurant 4659mm de long, 1814mm de large et 1461mm de haut, l’Octavia propose un coffre d’une contenance de 590litres en configuration normale. Sièges rabattus, cette capacité passe à 1580litres. A l’intérieur, efficacité et simplicité sont les maîtres mots pour qualifier le poste de conduite qui s’avère intuitif et ergonomique. D’une conception rigoureuse, la planche de bord ne souffre d’aucune approximation. Les matériaux sont d’un aspect agréable au regard et au touché. La finition soignée et les interstices sont d’une régularité appréciable.

SKODA_OCTAVIA_ORAN_05_717411860.jpg 

Pour le marché algérien, Sovac a prévu deux niveaux de finition, Ambition et Elégance. L’entrée de gamme cédée au prix TTC de 2 099 000 Da, affiche une dotation équipement déjà riche avec la présence d’aides à la conduite comme le contrôle de stabilité ESC associé à l’ABS, l’EBD, l’ASR etc…, les airbags frontaux, latéraux et rideaux, le verrouillage central à distance, les anti brouillards, les jantes en alliage de 16pouces, les quatre vitres électriques, l’air conditionné, la radio CD MP3, le volant cuir à quatre branche multifonctions, le détecteur d’obstacle arrière. Sans être exhaustif, cette liste encore longue est à même de répondre aux besoins de nombreux clients. La finition Elégance, proposée au prix TTC de 2 499 000 Da, s’enrichit de la détection de somnolence, du détecteur de la pression des pneus, de feux bi-Xénon avec feux de jour avant et arrière à LED, du détecteur de pluie et de l’allumage automatique des feux, du toit ouvrant, de sellerie cuir et tissu, de jante en alliage de 17 pouces, de l’air conditionné bizone climatronic, du détecteur d’obstacle à l’avant, de la radio CD MP3 avec écran tactile, d’entrées AUX, USB, et lecteur de carte SD, du volant cuir à trois branches multifonctions radio et téléphone…

SKODA_OCTAVIA_ORAN_06_118018762.jpg 

Sur la route, cette berline Octavia profite bien de la fameuse plate forme modulable MQB du groupe Volkswagen. Cette plate forme de dernière génération, autorise en effet, un comportement routier d’une surprenante efficacité. Les irrégularités de l’asphalte sont gommées sans souci et la berline étale ses aptitudes dynamiques avec brio. Lors de forte sollicitations, le bloc diesel TDi affiche sa vigueur et sa capacité de réaction, il épate par sa linéarité à la faveur de son association avec une transmission manuelle de six rapports, bien étagée. Cette mécanique dotée d’un couple de 320 Nm entre une plage comprise entre 1750 et 3000 tours minute, est connue pour sa sobriété. Sa consommation en cycle urbain est de 5,5litres aux 100 Km, de 4,1 litres en cycle extra urbain et de 4,6 litres en cycle mixte. Côté performance, l’Octavia atteint les 220 Km/h en vitesse de pointe. Agréable à conduire, cette berline se distingue par une sobriété de tous les instants et ses aptitudes à répondre à divers sollicitations. En conduite sportive, elle étale son dynamisme et rassure par ses qualités de tenue de cap. Sa direction précise la conforte dans son agilité et la rend facile à manier. Son freinage assuré par des disques à l’avant et à l’arrière, se montre mordant. En cas d’écart, les aides à la conduite interviennent efficacement pour vous ramener dans la bonne trajectoire.


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :