Essai Audi A1 1.4l TFSi 122 ch BVA 7 S-Tronic: De l'énergie à en revendre!


Après l’échec de l'A2, la marque aux anneaux se devait de rectifier le tir sur le segment des petites citadines. C’est fait avec la brillante A1.

En capitalisant sur la forte identité visuelle de la marque, la citadine A1 s’affirme comme une véritable Audi. Elle s’intègre dans la gamme naturellement et revendique les valeurs et les attributs du label allemand. Les gènes du constructeur d’Ingolstadt sont en effet, largement mis en avant sur ce modèle déstiné à une clientèle jeune et branchée.

Audi_A1_Sportback_01_185326602.jpg Audi_A1_Sportback_06_242561013.jpg

Mesurant 3954 mm de long, 1746 mm de large et 1422mm de haut, sa compacité lui confère une capacité de séduction évidente. Sa carrosserie ramassée, prête à bondir, suggère qu’elle est en mesure de faire étalage d’un réel dynamisme. A l’avant, l’A1 adopte la fameuse calandre Singleframe chère à Audi. Cette calandre, tout en étant cernée par des optiques effilées qui soulignent un regard perçant, arbore avec fierté les quatre anneaux, symbole de la marque. D’une apparence générale soignée, cette citadine se dote de surfaces de carrosserie travaillées, comme en témoignent sa ligne de caisse bien marquée, ses portières incrustées, et son capot moteur nervuré. A l’arrière, on notera la présence d’un béquet qui accentue l’impression de vivacité de la voiture.

Audi_A1_Sportback_03_449549352.jpg Audi_A1_Sportback_10_309815270.jpg 

A l’intérieur, et comme l’A1 est une Audi, il est inutile de revenir sur la qualité de présentation qui reste digne de ce qui se fait dans le haut de gamme. Les matériaux sont agréables au contact et renforce la bonne perception des occupants. Cela ne nous empêchera pas de constater quelques imperfections comme les bacs au portes, peu profond pour contenir des objets assez grand, ou la banquette arrière, fractionnable au niveau du dossier mais pas de l’assise. La visibilité arrière reste quant à elle, toute juste moyenne.

Audi_A1_Sportback_05_301911700.jpgAudi_A1_Sportback_07_738560917.jpg 

Sur le marché algérien, Sovac, l’importateur d’Audi, a prévu une gamme A1 qui s’articule autour de quatre niveaux de finitions : White Edition (au prix TTC de 2 149 000 Da), Intuition (2 199 000Da), Addiction (2 335 000 Da) et Sensation (2 805 000 Da). C’est le troisième niveau (Addiction) qui a fait l’objet de cet essai dynamique réalisé pendant quelques jours dans la région d’Alger. Animée d’une mécanique essence TFSi 1.4l de 122 ch de puissance, associée à la fameuse transmission séquentielle DSG de 7rapports, l’Audi A1 surprend lors des premiers tours de roue. Sa vivacité est vite affichée dès lors que la pression sur la pédale de droite se fait lourde. L’ESP se déclenche alors pour corriger la trajectoire de la voiture qui se révèle très légère.

Audi_A1_Sportback_08_461365976.jpgAudi_A1_Sportback_09_942090727.jpg 

Sur la route, cette citadine fait preuve d’une stabilité remarquable, particulièrement lors de sollicitations brutales, pour par exemple effectuer un dépassement rapide. Dans ce contexte, la mécanique s’avère très réactive et profite largement de l’apport de la transmission automatique S-Tronic qui lui permet d’exploiter tout son potentiel. Dans le même ordre d’idée, cette transmission gomme tous les à-coups qui deviennent imperceptible grâce à son système de double embrayage. Ce groupe motopropulseur affiche une plage de couple assez large en étant disponible dès les 1500 tours minute à 200 Nm. Aussi, son châssis, repris de celui des Polo et autre Fabia, a subit quelques réglages et a été peaufiné pour améliorer les performances générales de la voiture. Très agréable à conduire, l’A1 fait preuve d’excellentes aptitudes en milieu urbain.

Audi_A1_Sportback_04_244288733.jpg

Comme la ville est son jardin, il ne pouvait être autrement. Sa compacité, son dynamisme et sa réactivité lui autorisent une aisance rarement vue sur sa catégorie. Cette mécanique TFSi suralimentée offre une certaine polyvalence et un confort à l’usage, accrus. Elle réalise des performances appréciables à l’image de sa vitesse de pointe de 203 Km/h alors que le 0 à 100 Km/h est abattu en 8,9 secondes. A bord, on apprécie le travail réalisé sur l’insonorisation, le conducteur gagne en sérénité et la balade devient plus agréable au fil des kilomètres.

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :