Fiat Bravo : Tarif prohibitif


En ce mois de février, Ival Fiat a pris l’initiative de mettre en place un parc presse afin de permettre aux journalistes de pouvoir essayer les modèles de la gamme du constructeur transalpin.

Pour ce premier essai, nous avons choisi le dernier modèle de la marque Fiat, à savoir la berline cinq portes Bravo, qui a été présentée au grand public, lors du dernier Salon de l’automobile. Cette Bravo se distingue nettement de ses concurrentes par son style et son design très modernes, confirmant ainsi le grand retour du constructeur Fiat.
D’un style fortement séducteur, la Bravo affiche des lignes tendues, projetées vers l’avant pour souligner son dynamisme.
Sa face avant met en avant des feux très étirés, en grande cohérence avec ses antibrouillards. Sa calandre reste contenue dans des proportions assez modestes pour adopter un dessin inédit. Elle porte le logo de laFiat_Bravo1_211495507.jpg marque de façon valorisante et semble jouer harmonieusement avec les entrées d’air situées dans la partie inférieure. Cohérente jusqu’au bout de sa logique, Bravo adopte un capot moteur raccourci et sculpté sur ses côtés. Elle joue sur les valeurs esthétiques de façon remarquable et se dote d’une capacité de séduction bien italienne.
Son design s’articule autour de son centre de gravité bas et ses généreuses dimensions pour lui donner l’impression de vouloir bondir. Même à l’arrêt, Bravo semble se mouvoir.
Sa partie arrière se prévaut de feux au style inédit qui convergent vers l’avant dans un mouvement en rotation qui semble interminable.
Une fois la portière ouverte, un chaleureux et cossu habitacle nous accueille. Arborant une planche de bord bi-ton, assemblée avec précision et affichant des matériaux de bonne facture, elle se révèle très modernes. Notre attention est rapidement attirée par les tachymètres en forme de canons permettant au conducteur une lisibilité aussi exclusive que rapide. Le conducteur et les passagers peuvent profiter d’une assise confortable, même si on peut déplorer l’espace aux jambes réduit aux places arrière. Chaleureux, convivial et cossu, cet Fiat_Bravo17_854429027.jpghabitacle fait la part belle à l’univers de la sportivité à la faveur d’une assise basse et d’un style décalé.
Sur le plan des équipements, cette Fiat Bravo qui est proposée par Ival au tarif prohibitif de 1 920 000,00 DA, semble nettement marquer le pas face à des concurrentes beaucoup moins chères et beaucoup mieux équipées. En effet, à ce prix là, elle ne propose même pas de lève-vitre électrique à l’arrière ! On ne parle pas d’un équipement plus “technologique” comme une aide à la conduite (ESP, ASR ou AFU), par exemple. Ce qui est incompréhensible.
Qu’à cela ne tienne, Bravo dans sa version la plus haute, appelée Dynamic, se propose avec la climatisation manuelle, la direction assistée électrique “Dualdrive”, les jantes en alliage de 16 pouces, l’ordinateur de bord, le verrouillage central des portes à distance, le volant réglable multifonction, les vitres électriques à l’avant, l’ABS et les airbags frontaux.
Sur le plan mécanique, cette Fiat Bravo s’anime d’un moteur diesel de type Multijet. Il s’agit du 1.9 de 120 ch. D’une cylindrée de 1910 cc, il est associé à une boîte de vitesses manuelles de cinq rapports. Particulièrement économique, cette mécanique s’avère bien adaptée à la voiture puisqu’elle permet des Fiat_Bravo20_188441849.jpgperformances honorables à l’image de sa vitesse de pointe de 194 km/h et sa consommation moyenne en cycle mixte avoisinant les 5,4 litres aux 100 km.
D’une tenue de route rassurante, cette Fiat Bravo mérite la confiance à la faveur de ses trains roulants de type Mc Pherson avec des amortisseurs télescopiques à double effet à l’avant. A l’arrière, elle se munit d’essieu de torsion et d’amortisseurs télescopique avec barre stabilisatrice.  Son freinage s’appuie sur des disques ventilés à l’avant et plein à l’arrière. Il est associé à un ABS très réactif et efficace pour conforter la sensation de sécurité.
Evoluant dans un segment de marché très concurrentiel avec la présence de Peugeot 308, Renault Megane, Citroën C4, Kia Cee’d, Toyota Auris et Volkswagen Golf, la Fiat Bravo aura du mal à se faire une place au soleil, pénalisée qu’elle est par son prix très élevé.

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :