Ford Mondeo : en conquèrante


Elsecom Ford a convié la presse, le 19 janvier dernier, pour effectuer un test drive sur la nouvelle berline Mondeo. C’était un moment privilégié qui nous a permis de découvrir et d’apprécier les qualités de cette grande routière.

Même si elle ne bénéficie pas d’une grande légitimité sur notre marché, la Ford Mondeo n’en a pas moins plus d’un atout dans son sac. A commencer par son design extrêmement séducteur à la faveur de son adoption d’un style inspiré par le prototype Losis et appelé “Kinetic Design”. Ce style lui confère une forte personnalité et une plastique taillée comme dans un roc d’où se dégage une nette impression de robustesse et un dynamisme certain.
De sa face avant, on retiendra ses feux effilés et sa calandre chromée et imposante ainsi que son entrée d’air qui conforte son dynamisme. Ses passages de roues musclés confirment le caractère sportif de cette carrosserie qui est loin de laisser indifférent. Indéniablement cette Mondeo plaît, car elle a su préserver le côté statutaire cher à la clientèle de sa catégorie tout en offrant l’avantage de se distinguer par sa ligne résolument tournée vers l’univers de la performance.
La partie arrière confirme largement la bonne impression de l’avant, grâce à son adoption d’un dessin des feux très agréable tout en proposant des portes-à-faux réduits qui accentue la sensation de sportivité.
A l’intérieur, et comme promis par la qualité de la carrosserie, on retrouve un habitacle au soin particulier avec une qualité des matériaux et d’assemblage sans reproche. Le conducteur peut profiter d’une ergonomie sans faille, puisque les boutons de commandes les plus usités tombent sous la main presque instinctivement. C’est le cas de la commande radio, de celle de l’air conditionné ou encore celle des vitres électriques. En plus d’être ergonomique la planche de bord offre un style très technologique tout en bénéficiant de matériaux valorisants. La vie à bord s’apprécie aussi en raison de la générosité de son espace qui permet d’embarquer quatre passagers sans souci. En effet, Mondeo profite de mensurations généreuses qui lui permettent de dégager un habitacle largement suffisant. Sa longueur de 4 844 mm, sa largeur de 1 886 mm, sa hauteur de 1 500 mm et son empattement de 2 850 mm la positionnent dans la bonne moyenne de la catégorie sur le plan de l’habitabilité.
Ford_Mondeo3_353183548.jpgLa version mise à notre disposition lors de cet essai dynamique sur route est celle qui est appelée Titanium. C’est la version la plus haute dans la gamme Mondeo, commercialisée par Elsecom Ford.
Elle comprend une dotation équipement à même de satisfaire les clients les plus exigeants, puisqu’elle se propose avec certains équipements généralement réservé à la catégorie supérieur. On pense notamment à son adoption du système Ford easyfuel, solution de remplissage de carburant sans bouchon. Par ailleurs, cette berline du segment M2 se propose avec une liste d’équipements bien fournie et ce sur le double plan du confort et de la sécurité. De l’extérieur, on peut apprécier les feux antibrouillard, les poignées de portes à la couleur carrosserie, les jantes en alliage de 17 pouces et le verrouillage central des portes à distance. Une fois installé à bord, on découvre avec plaisir les selleries en cuir partiel, les vitres électriques avant et arrière, l’ordinateur de bord, le réglage électrique du siège conducteur, la radio Sony avec chargeur 6 CD, l’air conditionné à régulation automatique bizone, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, les airbags frontaux et latéraux, les airbags rideaux et genoux, l’antiblocage des roues ABS avec répartition électronique de la force de freinage EBD et le contrôle dynamique de stabilité ESP. A tous ces équipements s’ajoute le volant quatre branches multifonction que le conducteur appréciera particulièrement en raison de sa prise aussi confortable que facile.
Pour la route, cette Mondeo s’anime d’une mécanique 2.0l Duratorq TDCI. Elle développe une puissance de 140 ch à 4 000 trs/mn. Son couple maximum est de 320Nm à 1 750 trs/mn. Ce couple peut être porté momentanément à 340 Nm, lors d’une forte sollicitation par une accélération brutale, par exemple en cas de dépassement d’urgence.
Ford_Mondeo5_227542688.jpgCe moteur diesel est associé à une boîte de vitesses manuelles de six rapports au demeurant bien étagés. Ses rapports courts privilégient nettement le côté dynamique pour souligner le caractère sportif du modèle. Le plaisir de rouler n’est que davantage palpable, particulièrement en conduite sportive. Au cours de cet essai, Mondeo a fait étalage de grandes qualités routières avec une tenue de cap qui s’apprécie pour sa précision, et son châssis très dynamique n’y est pas étranger. Sa consommation reste contenue dans des valeurs très modestes, à l’image de son cycle mixte estimé à 5,9 litres au 100 km.
Véritable porte flambeau de la marque sur notre marché, cette Mondeo ambitionne de conquérir rapidement une bonne place dans la hiérarchie, profitant d’une conjoncture favorable avec des modèles concurrents qui tardent à s’affirmer ou en perte de vitesse comme la vieillissante Peugeot 407, la Renault Laguna au style déjà dépassé et la Citroën C5 qui a du mal à s’imposer. Parmi ses adversaires, seule la Volkswagen Passat semble pouvoir lui poser quelques problèmes.
Mondeo Titanium 2.0l Duratorq TDCI est proposée par Elsecom Ford au prix de 2 699 000,00 DA.

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :