Chevrolet Captiva : surprenantes prestations


Lancé en grande pompe il y a quelques mois, le SUV Chevrolet Captiva fait figure d’un véritable trouble-fête dans son segment qu’il ambitionne légitimement de dominer.

Cette catégorie qui connaît un succès de plus en plus grandissant attire vers elle des clients traditionnellement attachés aux valeurs de la famille et soucieux de se déplacer dans des conditions de confort et de sécurité appréciables. Comparée à ses concurrentes, la version LTZ, la plus haute de ce modèle Chevrolet, le Captiva, a su allier les caractéristiques apparentes d’un tout-terrain à celles d’un monospace et l’ensemble orienté vers l’univers des berlines haut de gamme.
Son caractère de véhicule familial prédominant est souligné par son habitabilité généreuse pouvant accueillir jusqu’à sept personnes puisqu’il est doté de deux sièges d’appoint en troisième rangée. Les passagers, quelle que soit la place occupée, peuvent profiter d’un confort d’assise élevé, d’une visibilité dégagée et d’un ensemble de détails que jeunes et moins jeunes apprécient le plus souvent : il s’agit du porte-gobelets, des espaces de rangements et autres tiroirs sous le siège, qui accentuent le bien-être à bord.
Chevrolet_Captiva10_391257761.jpg Cet esprit monospace compacte est aussi mis en avant par la modularité de son habitacle, qui permet, selon les besoins, de l’adapter au chargement. En outre, en configuration cinq places, le volume du coffre peut contenir jusqu’à 465 litres de volume de bagages. En deuxième rangée, une fois les sièges rabattus, le plancher devient complètement plat pour permettre un volume de chargement de 930 litres.
De par son gabarit et sa garde au sol, le Chevrolet Captiva ne fait pas dans la démesure, mais se permet des prestations se rapprochant des véhicules tout-terrain. Cependant, son véritable point fort, au-delà de son confort à l’usage et de ses équipements pléthoriques, demeure sa manière de se faire conduire et  son comportement sur la route très proche de celui d’une berline de segment supérieur. En effet, malgré sa
Chevrolet_Captiva19_319358320.jpglongueur de 4635mm et son poids avoisinant une 1790kg, le Captiva LTZ se révèle très agile et très souple. Il bénéficie pour cela d’une direction à assistance hydraulique tellement précise et tellement prononcée que par moment, les manœuvres les plus compliquées deviennent un véritable jeu d’enfants.
Autre atout de ce SUV de la marque à l’étoile : son look, alliant dynamisme et personnalité, lui permet d’être reconnu dès le premier coup d’œil face à ses concurrents. Le Captiva arbore une double sortie d’échappements, des protections sous caisse avant et arrière en aluminium, plus communément désignées sous le sobriquet “sabot”.
 D’autres protections en plastique, qui entourent le bas de la carrosserie tout en soulignant des passages de roues sculptés, un marche-pieds, des prises d’air latérales serties de chrome et une face avant toute en douceur avec des lignes galbées desquelles se distingue le logo de la marque.

De profil, le regard est tout de suite attiré par les élégantes barres de toit et les rétroviseurs électriques qui adoptent des répétiteurs de clignotants. D’un aspect global très sympathique, le Captiva se révèle soigné, que ce soit de l’extérieur ou à l’intérieur.
Cette version LTZ, couronnant l’offre de ce SUV, se dote d’une liste d’équipements que les plus exigeants
Chevrolet_Captiva35_582847696.jpg sauront apprécier. On peut citer les selleries en cuir, le toit ouvrant, les jantes alliage 18 pouces, la condamnation centrale des ouvrants à distance, la lunette arrière qui s’ouvre indépendamment du hayon, les vitres électriques, les antibrouillards, la climatisation automatique, l’ordinateur de bord, l’accoudoir central avant et arrière, des porte gobelets, le réglage électrique du siège conducteur, le volant quatre branches multifonctions réglable en hauteur et en profondeur, la radio CD MP3, le réglage électrique  des rétroviseurs extérieurs, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, le détecteur d’obstacles à l’arrière, l’ABS, le TCS, l’ESP, l’aide à la descente et quatre airbags, frontaux et latéraux…
Ce Chevrolet Captiva inaugure la première motorisation diesel chez Chevrolet. En effet, sa mécanique est le fruit de la collaboration entre General Motors et le motoriste italien VM. Mu par un 2.0L VCDI développant une puissance de 150ch, ce turbo diesel à rampe commune est associé à une boîte de vitesses automatiques de cinq rapports. Cette dernière se distingue par sa capacité d’effacer tout soubresaut et permet un
Chevrolet_Captiva17_464897988.jpgcomportement linéaire du groupe motopropulseur qui s’en ressent largement à bord pour atteindre un niveau de confort de roulage honorable. L’étagement de cette boîte contribue au doux  ressenti à l’usage et atténue les ronronnements de ce diesel quelque peu bruyant. Précisons au passage que la boîte automatique du Captiva peut être verrouillée selon deux modes de traction : deux ou quatre roues motrices permanentes en fonction des conditions d’utilisation.
Le bloc diesel VCDI, doté d’un couple de 320Nm dès les 2000Trs/min s’avère performant même si cette caractéristique lui vaut une consommation moyenne en cycle mixte avoisinant les 11litres aux 100km.
Lors de cet essai, toutes les potentialités dynamiques attendues de ce modèle se sont confirmées à travers un comportement routier sans reproche et ce, grâce à ses liaisons au sol et son freinage efficace, sa direction très précise et son confort à l’usage.
Dans un segment de marché en nette progression, le Captiva ambitionne légitimement de conquérir une bonne place face à des rivaux qui ne manquent pourtant pas d’arguments, tels que le Kia Sorento, le Hyundai Santa Fe, le Nissan X-Trail, le Ssang Yong Actyon, le Suzuki Grand Vitara, le Volkswagen Tiguan et bien sûr le Toyota Rav4.
Proposé par Diamal au prix de 2 800000.00DA, ce Chevrolet Captiva représente une belle synthèse entre le confort d’une berline, les prestations d’un monospace et les attributs d’un tout-chemin et se distingue par son rapports prix/équipement et prestations très avantageux. 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (2 envoyés) :

mansouri saou : ALGERIE
POUR QUOI LE CAPTIVA LTZ BOIT MANNUELLE IL NEPAS CONVOTIONNE PAR LA LECENCE MOUDJAHID
halim : alger
le prix tres cher
Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :