Essai Mitsubishi SUT L200 Sportero DC 2.5l D4D 136ch BVM5 : Vocation utilitaire et prestations d’une berline


Juste après le lancement commercial du nouveau SUT L200 Sportero, Falcon Motors a mis à notre disposition ce modèle pour un essai dynamique réalisé pendant quelques jours, dans les environs d’Alger.






Le moins que l’on puisse dire est que le pari engagé par le constructeur japonais, Mitsubishi, est largement gagné. Ce pari consiste à doter le nouveau L200 Sportero, de prestations dynamiques se rapprochant sensiblement de celle d’une berline, d’où sa nouvelle appellation «SUT», en lieu et place de pick up. C’est donc un nouveau palier que vient de franchir ce modèle en termes de confort de roulage et de tenue de cap. En effet, le travail effectué sur le châssis, particulièrement sur les lames de suspension qui ont été rallongées et repositionnées, a bien porté ses fruits. Résultat, les soubresauts propres aux véhicules utilitaires, notamment à vide, ont été complètement gommés sur ce nouveau modèle de la marque aux trois diamants.

L200Sportero_01_379386094.jpg

Cette nouvelle génération roule comme une berline tout en préservant sa vocation et son caractère travailleur. Elle va encore plus loin en étalant des prestations appréciables à la faveur d’une tenue de route irréprochable. Aussi, son rayon de braquage de 5,9m autorise une conduite sereine en milieu urbain, malgré son gabarit imposant. En ville, les manœuvres sont facilement exécutées grâce à une direction assistée très souple et précise. Toujours au chapitre du comportement, son généreux couple de 324 Nm dès les 2000 trs/mn contribue efficacement à la sérénité du conducteur grâce à son aptitude à repartir sans avoir besoin à redescendre au rapport inférieur. Les rapports de la transmission manuelle sont bien étagés et permettent de tirer profit des énormes potentialités de la mécanique 2,5 l de 136 ch. Cette dernière, même si elle se révèle un peu bruyante, se montre efficace. Elle est d’ailleurs très appréciée par la clientèle algérienne, particulièrement pour sa sobriété en ne réclamant que 7,5 litres aux 100 Km, en cycle mixte. Sa vitesse de pointe atteint les 170 Km/h alors que son freinage est assuré par des disques ventilés à l’avant et des tambours à l’arrière. En termes de franchissement, le nouveau SUT Sportero étale sans rechigner ses attributs de tout terrain en se jouant des obstacles auxquels il a été soumis. Son angle d’attaque s’est avéré largement suffisant pour appréhender de nombreuses difficultés. Sur route ou pistes dégradées, la balade reste agréable grâce à sa capacité à absorber les irrégularités des terrains empruntés. Sur ces pistes difficiles, ce modèle affiche une robustesse et une solidité de tous les instants.

L200Sportero_02_279027186.jpg

Dans un autre registre, le conducteur est très bien installé puisque les sièges habillés de cuir intégral, enveloppent bien le buste de ce dernier. Il s’agit là encore d’une prestation de tout premier ordre pour un véhicule de ce type. L’assise conforte le sentiment de bien être à bord et confirme la volonté du constructeur de doter son SUT Sportero de tous les attributs d’une berline. Dans le même ordre d’idée, l’habitacle s’avère accueillant et chaleureux. Bénéficiant de matériaux de très bonne qualité, sa conception a été voulue sobre et sérieuse. Les assemblages sont bien réussis et la vie à bord s’avère agréable, confirmant ainsi le franchissement de nouveau cap avec brio. A l’usage, l’ergonomie est sans faille puisque les différentes commandes tombent naturellement sous la main. Le volant cuir à trois branches et multifonctions parachève cette qualité liée à l’ergonomie en autorisant l’accès aux commandes de la radio, au régulateur de vitesse et le téléphone. Cet intérieur est en fait une belle réussite puisqu’il fait un bon compromis entre les valeurs de modernité et celle liées à la vocation du véhicule, qui est avant tout un utilitaire. A ce titre, la présence d’un écran tactile, doublé d’un contenu technologique appréciable, permet au SUT L200 Sportero de revendiquer un caractère statutaire. Pour rester dans cet habitacle, nous noterons qu’il peut accueillir avec une grande aisance cinq passagers à la faveur de son empattement de 3000 mm. Les espaces aux genoux, aux épaules et la garde au toit sont supérieurs à la moyenne de la catégorie.

L200Sportero_07_806613499.jpg

Dans le même esprit, ce modèle fait la part belle à la polyvalence en offrant une solution de mobilité aussi bien à l’ensemble de la famille tout en restant un redoutable outil de travail. Les bons pères de familles, particulièrement les entrepreneurs et autres professions libérales, trouveront une bonne réponse aux besoins variés qu’ils peuvent avoir au quotidien.

L200Sportero_04_896089543.jpg

Pour sa commercialisation, Falcon Motors vient de lancer ce nouveau SUT L200 Sportero en deux finitions : Confort et Luxury. L’entrée de gamme est proposée au prix TTC de 3 190 000 et comprend une dotation équipement respectable (ABS-EBD, Airbags frontaux, Clim Automatique, Vitres avant et arrière électriques….), à même de répondre aux besoins d’une clientèle qui n’exige qu’un peu plus que l’essentiel. La finition la plus haute (objet de cet essai), est quant à elle disponible au tarif TTC de 3 545 000 Da. Elle est dotée d’une liste d’équipements très complète avec la présence de pas moins de 7 airbags (frontaux, Rideaux, Latéraux et genoux conducteur), le régulateur de vitesse, la climatisation automatique bizone,  la sellerie en cuir, le volant cuir multifonctions réglable en hauteur et profondeur, le siège conducteur à réglage électrique, le pack chrome, le pack visibilité, les jantes en alliage de 17’’, l’ordinateur de bord, les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, le système Mitsubishi Rise,….


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :