Essai Peugeot 208 3 et 5p 1.6l VTi 120ch et 1.6l e-HDI 115ch: Nouvelles valeurs sur les citadines


Après sa présentation au Salon d’Alger, la 208 vient de subir les premiers essais internationaux qui ont permis sa découverte de plus près.

Reprenant à son compte la nouvelle identité visuelle de la marque au lion, nouvelle 208 arbore un style séducteur. Sa calandre flottante cerclée de chrome, ses optiques étirées et félines dotées de LED au sommet et ses niches d’antibrouillard sont autant d’éléments qui lui confèrent à l’avant, un aspect respectable et statutaire, assez rare sur le segment. Très soignée, son design affiche des surfaces de carrosserie sculptées telles que celles de son capot moteur, de ses portières et de ses flancs.

Essai_208_site_1_376648733.jpgEssai_208_site_2_462616232.jpg 

Ses passages de roues aussi sont bien marqués pour souligner son caractère dynamique. A l’avant nous noterons la présence du monogramme « Peugeot », discrètement placé entre la chute du capot et le haut de la calandre. Cette carrosserie de 208 s’avère agressive et soignée, avec un équilibre appréciable de ses volumes. A l’arrière, le regard est immédiatement happé par les feux rappelant les griffes, symbole de la marque. Son bouclier massif et protecteur confirme son apparence robuste. La carrosserie 3portes se distingue de la 5portes par de nombreux détails qui lui confèrent une personnalité propre. Nous pensons en particulier à ses rétroviseurs chromés et surtout au décor en chrome qui cours le long de la base des vitres et se termine par une forme qui rappel un détail de la légendaire 205. Sa posture, sa sculpture sont des caractéristiques distinctives propres à cette carrosserie 3portes dont le lancement immédiat en Europe est complètement justifié.

Essai_208_site_7_234188878.jpgEssai_208_site_8_537421995.jpg

Mais au-delà de son style extérieur, cette nouvelle citadine de Peugeot met en avant une toute nouvelle conception de son tableau de bord et plus particulièrement de son poste de conduite. Ce dernier a, en effet, fait l’objet d’une attention soutenue. Il a été conçu autour de trois éléments fondamentaux : Le volant, les tachymètres et l’écran tactile. Le volant, légèrement ovalisé, s’apprécie pour ses dimensions contenues et son positionnement bas.

Essai_208_site_4_755684070.jpg Essai_208_site_5_749105348.jpg

A l’usage, il se révèle très agréable et son maniement plus facile. Ses nombreux réglages, en hauteur et profondeur, contribuent à obtenir une bonne prise et une visibilité dégagée donnant directement sur la route. Les tachymètres positionnés très haut sur la planche de bord, viennent naturellement dans le champ de vision du conducteur, contribuant ainsi à moins de fatigue. Le troisième élément, l’écran tactile de grande dimension, sera disponible dans la gamme Algérie, est quant à lui accessible avec aisance et il ajoute une facilité d’usage appréciable. Ce poste de conduite par sa conception peut révolutionner les habitudes de conduite, en apportant davantage de sérénité et de confort à l’usage. C’est ce qui explique, entre autres, que Peugeot parle de régénération de son modèle de la série 2.  

Essai_208_site_3_674633964.jpgEssai_208_site_6_352919362.jpg 

Reste maintenant à savoir si le constructeur français compte généraliser cette conception sur ses prochains modèles. Sur certaines finitions, l’habitacle de cette 208 se distingue par son adoption de traits lumineux bleutés, placés sous le pavillon, visible de l’extérieur quand le rideau du toit est escamoté. Une fois installé à bord et malgré ses mensurations contenues, (longueur de 3,962m, hauteur de 1,460m, largeur de 1,739m, et empattement de 2,538), 208 offre une habitabilité remarquable en plus d’un coffre d’une capacité de 311litres, en configuration normale. Sur la 5portes, les occupants profitent d’espaces aux jambes, d’une garde au toit et d’espace aux épaules, suffisants. C’est là toute l’ingéniosité de ce modèle qui, plus petit que 207 et moins lourd de 110 Kg en moyenne, offre des prestations de confort et de sécurité plus importantes. Cela s’explique par le travail effectué sur les sièges, la planche de bord, la suppression de la roue de secours et d’autres détails tels que l’absence d’une poignée de maintien au profit d’une poignée renforcée sur le panneau de porte. Intuitif et technologique, cet habitacle se révèle cossu et chaleureux. Forte de son caractère de citadine, 208 y ajoute une forte dose de polyvalence.

Essai_208_site_9_341656645.jpgEssai_208_site_10_409983590.jpgLors de cet essai, nous avons pu tester deux motorisations : Il s’agit des 1.6l e-HDI de 115ch et 1.6l VTi de 120ch. La motorisation diesel associée à une boite de vitesse manuelle de 6rapports, s’est montrée généreuse par son couple de 285 Nm qui autorise des reprises rapides. Ce e-HDI, en plus de sa vocation écologique (99 g de CO 2 par Km),  se distingue par sa linéarité et ses performances appréciables. Il est associé à une boite de vitesse manuelle de 6rapports. Ses niveaux de consommation sont largement contenus avec des valeurs en cycle mixte de 3,8l aux 100Km. Sa vitesse de pointe est estimée à 190Km/h. Sobre et propre, il revendique aussi un contenu technologique de haut niveau symbolisé par son Start and Stop, permettant une réduction de la consommation d’environ 15%.

La seconde motorisation, l’essence VTi de 1.6l de 115ch, couplé à une boite de vitesse manuelle de 5rapports,  réalise de son coté, une brillante synthèse entre la performance et la consommation. Son couple de 160Nm à 4250trs/mn lui permet de revendiquer des capacités dynamiques appréciables sans pour autant avoir à engloutir des quantités importantes d’essence. Ceci est obtenu par son adoption d’un système d’injection évolué, capable d’évaluer la quantité d’essence nécessaire à la combustion, en temps réel. Très technologique, il revendique une chambre en alliage léger, une courroie de distribution humide intégrée au carter, qui participe également au silence de fonctionnement. Coté performance, sa vitesse de pointe est de l’ordre de 190Km/h alors que le 0 à 100Km/h est réalisé en 8,9secondes. En cycle mixte, sa consommation est d’environ 4,5l au 100Km.

Essai_208_site_11_414003337.jpgEssai_208_site_12_627323096.jpg   

Modèle d’importance capitale pour Peugeot, nouvelle 208 sera produite dans quatre sites de production à travers le monde : Poissy et Mulhouse en France, Trnava en Slovaquie et Rio de Janeiro, au Brésil. 208 sera un modèle à vocation internationale, d’où ses lancements rapprochés dans plusieurs pays. Les ambitions de la marque au lion consistent en la vente de 550 000unités par an réparties à moitié entre les moteurs à essence et diesel. Selon Marc Boque, directeur de la communication internationale, l’ambition de la marque au lion pour la 208 ne consiste pas moins «à reprendre le leadership de la catégorie en Europe dès la première année pleine de commercialisation en fédérant une clientèle multiple et variée ». Dans ce volume défini comme objectif raisonnable, 75% seront réalisés par la carrosserie 5 portes et 25% le seront par la 3portes. Ce sont du moins, les prévisions de la marque. Son lancement en Algérie est prévu pour la période estivale.

Afin de ratisser large et d’offrir un prix d’entrée de gamme raisonnable, Peugeot a développé un nouveau moteur 3cylindres qui se décline en deux niveaux de puissances : Il s’agit des 1.0l VTi de 68ch et du 1.2l VTi de 82ch. Ils sont tous les deux associés à une transmission manuelle de 5rapports. Outre leurs vocations d’accessibilités en termes de prix, ces mécaniques offrent l’avantage d’une consommation réduite avec respectivement des cycles mixtes de 4,3l au 100Km pour le 68ch et 4,5l pour le 82ch. 208 ainsi motorisée se prédestinera à une clientèle d’entrée de gamme, citadine et soucieuse de se déplacer dans de bonnes conditions, sans avoir à se préoccuper de son porte-monnaie.

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :