Hyundai Atos Eon 0.8L Essence 56ch: Séductrice la citadine!


Afin de découvrir de plus près la toute nouvelle Atos Eon, nous avons participé au test drive organisé par Hyundai Motors Algérie sur le tronçon Alger-Tipaza-Alger.

On la découvrant de plus près, on remarque de suite que cette nouvelle petite Hyundai marque, sur le plan du design, une forte rupture avec sa devancière. En effet, Atos Eon arbore les codes stylistiques des autres modèles de la marque sud-coréenne, confortant ainsi l’identité de marque et une cohérente apparence sur tous les segments de marché. Ceci étant et à bien observer, cette nouveauté est une sorte de Tucson miniaturisé. A ce titre, Atos Eon se veut capable de séduire en affichant une face avant musclée avec des volumes taillées dans la masse, à l’image de son bouclier dominant cette partie de la caisse et doté d’une large entrée d’air. Le logo prend du volume et se valorise par deux joncs chromés sur les côtés. Les optiques ont été voulues globuleuses et étirées avantageant ainsi l’aspect sympathique de ce style.
De profil, les surfaces de caisse profitent de certains traitements et l’équilibre harmonieux de ces volumes parachève une certaine impression qualitative. La partie arrière se distingue par ses feux arqués et son becquet souligne un certain dynamisme. Atos Eon, au titre de son caractère citadin, affiche des mensurations largement contenues puisqu’elle ne mesure que 3495mm de long, 1550mm de large, 1500mm de haut et son empattement est de 2380mm. Ces valeurs lui permettent d’une part de se jouer des difficultés des embouteillages avec une grande aisance et en même temps, de lui permettre une habitabilité correcte pour une petite famille avec deux enfants. Pour les trajets les plus courts, il ne serait pas gênant pour les personnes de grande taille de les effectuer à bord de ce modèle. Néanmoins, les longs trajets ne sont pas recommandés aux places arrière. 

Hyundai_Atos_Eon_Arr_244587957.jpg

Toujours concernant cet habitacle,  ce modèle se prévaut d’une présentation sobre mais largement évoluée par rapport à l’ancienne Atos à l’image de sa planche de bord qui profite d’un nouveau design pour être au diapason de celui de son apparence extérieure. 
La version GLS, objet de cet essai, s’avère nettement mieux équipée que celle de l’entrée de gamme (GL), en arborant une dotation en phase avec les attentes du marché. On y trouve la direction assistée, la climatisation annuelle, le verrouillage central des portières, les vitres teintées et électriques à l’avant, les feux antibrouillard, la radio CD, le becquet arrière et la calandre chromée.
Au cours de notre essai qui nous a mené de Oued Smar à Tipaza, rapidement, la confirmation est venue que nous étions à bord d’une mini à la vocation complètement citadine. En effet, sur ce trajet et au milieu d’une jungle automobile,  cette Atos Eon offre l’avantage de pouvoir se faufiler et tirer ainsi son épingle du jeu.  Maniable et réactive, elle se révèle d’une aisance insoupçonnée en milieu embouteillé. Rien à dire, l’agglomération est son terrain de prédilection!

Animée par une mécanique essence développant une puissance de 56ch à 5500Trs/min, son couple maximum est de 75Nm à 4000Trs/min. Ce petit bloc essence  à injection directe multipoint est couplé à une boite de vitesse manuelle de cinq rapports. Son caractère de véhicule accessible est largement confirmé par sa consommation contenue nécessitant en cycle mixte 4.8litres aux 100Km et en cycle extra-urbain, seulement 3.8litres aux 100Km. ces chiffres feraient le bonheur des clients potentiels de cette Atos Eon, client constitué en général de jeunes filles et garçons ou de parents de petites familles.

Hyundai_Atos_Eon6_686624979.jpg

Sur son segment de marché, cette Hyundai devra faire face à une concurrence très présente constituée des Kia Picanto, Chevrolet Spark, Suzuki Alto et à un degré moindre, Peugeot 107. Elle a pour lourde ambition de perpétuer le succès initiée par Atos et c’est pour cette raison que judicieusement, les responsables de Hyundai Motors Algérie, ont décidé de reconduire le nom Atos pour le dédoubler d’Eon.  Atos Eon dispose de bons atouts pour accomplir sa mission. Elle l’a d’ailleurs bien entamé en enregistrant 900commandes en dix jours de commercialisation. Elle est proposée dans sa version d’entrée de gamme, GL, à 777000da alors que la version GLS est cédée au prix de 865000da. Pour profiter de la couleur métal, il faudra débourser un supplément de 20000da. 

 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :