Redouane Idjer, directeur général de Hyundai Motors Algérie: « Je reste confiant malgré les difficultés actuelles »


Dans une conjoncture devenue brutalement difficile pour les concessionnaires automobiles, nous nous sommes rapprochés de Redouane Idjer, directeur général de Hyundai Motors Algérie qui a bien voulu répondre à nos questions.


 
 
 
Comment se porte Hyundai Motors Algérie, particulièrement en cette période marquée par de nombreuses incertitudes ?

Sincèrement, Hyundai Motors Algérie se porte bien malgré la conjoncture difficile que nous vivons actuellement pour les raisons que tout le monde connait. Certes nous butons comme l’ensemble des acteurs du marché de l’automobile sur les problèmes survenus à la suite de l’apparition du cahier des charges et les événements qui en ont découlé. Aujourd’hui, globalement les concessionnaires automobile souffre de cette situation qui s’est compliquée avec le refus des banques de nous accorder les lettres de crédits qui nous permettraient d’effectuer nos importations le plus normalement du monde. Résultat, les stocks s’en ressentent et les clients s’impatientent pour recevoir leurs véhicules même si je dois avouer que pour nous la situation n’est pas dramatique puisque nous disposons sur de nombreux modèles, particulièrement ceux qui font l’objet d’une forte demande, d’un stock qui, j’espère sera suffisant pour nous permettre de passer cette crise sans trop pénaliser le marché. 

Quelles sont vos sentiments par rapport à la nouvelle situation induite par l’arrivée du cahier des charges, puis de l’annulation de certaines de ses dispositions ?

Mon sentiment par rapport à la mise en œuvre du cahier des charges pour réguler le métier de la distribution automobile est tout simplement un sentiment de dépit et de frustration. Je pense qu’on aurait pu faire beaucoup mieux que cela si l’ensemble des acteurs de ce secteur avait été sollicité. Par ailleurs, je pense qu’il y a eu beaucoup de précipitation dans ces décisions qui peuvent paraitre brutales, particulièrement celles relatives à l’exécution des dispositions de ce cahier des charges. Aussi, j’ajouterai que ce n’est pas son contenu qui peut gêner une marque comme Hyundai qui peut répondre à toutes les exigences en termes de contenu technique sur le plan de la sécurité. Il faut bien comprendre que ce n’est pas tant le contenu du texte qui nous pose problème, c’est la manière de sa mise en œuvre qui nous parait inappropriée. Dans cette optique, je voudrais ajouter que dans tous les pays du monde où les responsables initient de telles actions, la première norme qui est débattue est celle relative à l’environnement ou si vous préférez, établir des normes de dépollution pour protéger notre environnement. Avouez que de ce point de vu, il n’y a aucune proposition concrète si ce n’est cette phrase qui parle de normes internationales sans aucune autre précision. 
Par ailleurs, je constate aussi que les points abordés par le cahier des charges et relatifs aux équipements de sécurité manquent de clarté. J’en veux pour exemple l’exigence relative à l’ABS. Il n’y a aucune précision sur la génération de cet équipement, ce qui veut dire qu’un importateur peut faire monter sur les modèles qu’il importe un ABS de première génération, donc moins cher et qui n’aura certainement pas la même efficacité d’un ABS récent, tout en étant complètement en règle avec la nouvelle réglementation. 
   
Lors du dernier salon de l’auto, vous avez présenté la nouvelle citadine i20. Quel est selon vous l’accueil qui lui a été réservé par le public ?

Effectivement, lors du dernier salon d’Alger, nous avons présenté au public la toute nouvelle citadine i20 qui a rencontré son public dès les premiers jours de cette manifestation. Au regard de ses qualités intrinsèques, l’i20 se prédestine à une grande carrière et cela je le vérifie chaque jour auprès de mes équipes qui sont en contact direct avec les visiteurs de nos show rooms. Ils sont nombreux à demander la date de sa commercialisation. Cela ne m’étonne guerre au vu du bond qualitatif qu’a connu ce modèle. Aujourd’hui, l’i20 a trouvé sa véritable place dans la gamme de Hyundai avec un succès confirmé sur les nombreux marchés où la marque est présente. Ses nombreux équipements de confort et de sécurité,  ses mécaniques éprouvées et sobres et son style valorisant et séducteur sont autant d’atouts qui me permettent d’être confiant quand à la réussite commerciale de ce modèle. J’ajouterais pour finir sur l’i20 que nous comptons l’importer de Turquie au regard de la situation actuelle du marché. Cela nous permettra de raccourcir les délais de son arrivée et son véritable lancement commercial.

Votre prédécesseur à initié une stratégie de montée en gamme qui demande du temps pour obtenir des résultats probants. Allez-vous continuer dans le même sens où avez-vous dessiné une autre démarche pour la marque ?

La stratégie de montée en gamme est mise en œuvre sur l’ensemble des marchés où la marque Hyundai évolue. Le marché algérien n’y échappe pas et pour ma part, je suis convaincu par la qualité de modèles tels que la compacte i30, la berline i40 ou la sportive Veloster, pour ne citer que ces trois modèles. Maintenant, il est vrai que nous sommes forts sur les segments d’entrée de gamme car à un moment donné, c’est le marché qui décide et nous avons voulu coller à cette réalité du marché algérien qui reste fortement marquer par ces catégories. Aujourd’hui, les choses commencent à changer et nous voulons prendre notre part de marché sur les segments supérieurs car on considère à juste titre, que notre gamme mérite largement une place plus conforme à ses qualités. Il n’y a qu’à voir comment évolue Hyundai sur des marchés à forte exigence qualitative, comme le marché allemand ou américain. Sur ces marchés la marque est aujourd’hui reconnue pour ses prestations comme étant un véritable label. Alors je me pose la question de savoir pourquoi ce ne serait pas le cas sur le marché algérien ? La réponse tient au fait que la caractéristique d’accès à l’automobile de notre marché, ne nous a pas laissé le temps de positionner les modèles des autres segments. Nous y travaillons d’arrache pied pour réussir ce défi, certes pas facile mais largement réalisable, particulièrement quand je regarde le succès que connait notre gamme de SUV, composé des Tucson et Santa Fé, qui sont notre locomotive sur les segments supérieurs. 

Le marché tend vers une situation de concurrence jamais connue auparavant. Quelle est la riposte de Hyundai pour rester au sommet de la hiérarchie du marché ?

Vous avez parfaitement raison de concurrence jamais connue auparavant. Aujourd’hui, les distributeurs maitrisent leur métier et agissent en professionnels. Les marges de manœuvre tendent à se rétrécir, il nous faut nous adapter sans cesse à la demande du marché qui au passage n’est plus le même que celui d’il y a quelques années. Le marché a évolué rapidement et nous pousse aussi à être à la hauteur de ses exigences. Pour nous, Hyundai, notre démarche ne s’est jamais limité à l’offre commerciale, aussi riche soit-elle. Nous voulons aller plus loin avec bien sûr une gamme adaptée et en phase avec les attentes de chaque client. Nous travaillons quotidiennement à assurer la meilleure qualité de service possible en mettant l’accent sur une disponibilité réelle et permanente de la pièce de rechange d’origine. Nous agissons afin que nos techniciens puissent eux aussi évoluer par des formations qui leur permettent une mise à niveau à chaque fois que nécessaire. Enfin, nous travaillons sur le réseau de distribution afin d’être au plus près du marché dans le respect des standards de la marque, pas uniquement en termes de charte graphique, mais aussi et surtout en termes de process et de culture de la marque. Tout cela prend bien sûr du temps, mais je reste persuadé que nous avons les moyens de tenir honorablement notre rang en haut de la hiérarchie du marché car nous sommes conscients des enjeux sur le long terme.

Avez-vous prévu des offres spéciales pour le mois de Ramadhan ?

Nous envisageons de présenter des offres spéciales en partenariat avec des organismes de Leasing. Ce mode de financement commence à séduire de plus de en plus de professionnels ; et comme nous sommes partenaires avec MLA, BNP, EL BARAKA, ALC…. Nous travaillons actuellement sur des offres préférentielles Hyundai qui concerneront dans un premier temps les véhicules Haut de gamme.
 
Des nouveautés pour bientôt ? 

Comme nous l’avions annoncé en début d’année et notamment au salon de l’Auto, Hyundai Motor Algérie accueillera de nouveaux membres dans la gamme. Certains visiteurs ont déjà pu admirer en avant-première, la nouvelle I20 et la Xcent, cette dernière vient prendre le relais de l’Accent qui tire sa révérence. D’ici à la fin de l’année nous introduirons le tout nouveau SUV Tucson et dans la foulée, le nouveau ix25. 

Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :