Entretien express avec Caroline Damey, Responsable de la communication technique produit, Peugeot.


Rencontrée en marge des essais de RCZ R, Caroline Damey, chargée de la communication technique chez Peugeot, a aimablement répondu à nos questions.

RCZ R se distingue de RCZ par ses performances autrement plus sportives. Quelles sont les technologies introduites sur ce modèle qui lui permettent de telles prestations ?

Pour renforcer son caractère sportif et ses performances, les évolutions qu'a connu RCZconcernent  trois domaines majeurs : Le design, le châssis et le moteur. Le design, intérieur et extérieur, a été voulu davantage au service de la sportivité et du comportement dynamique de la voiture. Pour être concrete, je peux citer en exemple les nouvelles jantes dessinées pour favoriser le refroidissement des freins, le grand aileron fixe à l’arrière, sert les appuis sur les essieux, les canules d’échappement spécifiques qui signent une ligne d’échappement retravaillée au bénéfice de la performance et de la sonorité et le lettrage rouge de la calandre et le monogramme R qui parachèvent cette signature sportive.

 Entretien_Damey_04_191511027.jpg 

Et du côté du châssis, pouvez-vous nous dire ce qu'il y a de nouveau ?   

Le châssis a été repris de la RCZ mais a connu de nombreuses évolutions sur le réglage des trains, tout le parallélisme a nettement évolué à l'image des pinces et du carrossage, le réglage des amortisseurs qui ont été augmenté de 14%  à l’avant et 44% à l’arrière, au bénéfice du maintien de caisse, le réglage des antis-devers a également augmenté à l’avant et à l’arrière dans des proportions différentes, pour permettre un comportement dynamique assurant les meilleurs performances possibles. Par ailleurs, pour la motricité, l’adoption d’un différentiel à glissement limité Torsen, autorise des trajectoires plus serrées en courbe avec moins de sous virage et permet en même temps, des accélérations plus tôt dans les virages. Aussi, le moteur 1.6l THP qui est bien sûr, l’élément majeur, a connu de notables évolutions avec le redéveloppement par Peugeot Sport, d’un traitement thermique spécifique, tout l’embiellage a été revu, les pistons ont été redessinés et adoptent des matériaux en aluminium utilisé en formule 1 et autorisent un taux de compression de 9,2. Par ailleurs, les pièces changent de matière et les pistons sont refroidit par deux gicleurs, ce qui constitue une des nombreuses premières que Peugeot a introduit sur RCZ R. Aussi les coussinets de bielle adoptent un matériau en polymère et là aussi c’est une autre première de Peugeot dans une voiture de série. Je pourrais rajouter le collecteur d’échappement en acier, avec un dessin inspiré de l’univers de la course, et enfin, et pas des moindres, un turbo Tween Scroll développé spécifiquement pour cette application et permettant ce niveau de performance.

Dans quelle mesure considérez-vous que la nouvelle RCZ R va participer à conforter Peugeot dans sa stratégie de montée en gamme ?   

La stratégie de montée en gamme de la marque revêt deux aspects : le premier consiste en une montée en gamme des produits avec un mix d’équipements très élevé, comme on peut le voir sur les derniers modèles tels 208, 2008 et 308, sur lesquelles nous avons un pourcentage de vente plus élevé sur les niveaux supérieurs. Sur 308 nous sommes sur des taux de ventes de 60% et 70 % sur 2008. Cela démontre bien que le marché est en attente de telles offres, bien plus riches et bien plus cossues. Le second aspect de cette montée en gamme, consiste à développer et proposer des modèles haut de gamme et sportifs. Nous avons entamé cette démarche par l’arrivée dans le segment B, de 208 GTi et nous le confirmons aujourd’hui de manière plus extrême et plus exacerbée avec la nouvelle RCZ R.

Entretien_Damey_03_523141176.jpg 

Est-ce que cela sous-entend que vous préparez un nouveau modèle sportif sur les segments supérieurs ?

Sur les segments supérieurs, il est trop tôt pour me prononcer, mais je vous rappellerais que nous disposons actuellement de la berline 508 GT, qui offre des prestations de très haut niveau sur son segment.

Quels sont les objectifs que vous avez définis en termes de volume, pour la RCZ R ?

Nous envisageons environ un volume de 1000 ventes par an, sachant que nous pouvons aisément adapter notre capacité de production si la demande se manifeste. Aussi, il faut savoir qu’il s’agit là d’un segment de marché très restreint, puisqu’il représente 0,5% du marché en Europe.

 


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :