Entretien avec Fernand Pautasso, Directeur opérationnel VP, Diamal: "Une nouvelle ère pour Opel"


Dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accorder, Fernand Pautasso, directeur opérationnel chez Diamal, nous parle de la nouvelle vision d’Opel pour le marché algérien et des ambitions de cette marque.

Décision a été prise par Opel de revoir sa stratégie à l’internationale, qu’en est-il pour le marché algérien ?

Il est vrai que depuis toujours, Opel s’est concentrée sur les marchés européens. La crise financière qui sévit sur le vieux continent depuis quelques années et l’émergence de nouveaux marchés à l’internationale, a poussé le constructeur à prendre de nouvelles orientations.

Cette nouvelle vision part d’un principe qui consiste à proposer les bons produits aux bons endroits, que ce soit en véhicules particuliers ou en utilitaires. Opel a pris la résolution de s’adapter aux besoins de chaque marché en offrant des produits répondants aux attentes des clients.

Le marché algérien n’échappe pas à cette règle, puisque une nouvelle approche a été décidée par Diamal, en commun accord avec le constructeur. Cette approche ne va pas se contenter de l’enrichissement de la gamme qui va être entamé dés ce mois de mars, avec l’arrivée de la nouvelle Astra Sedan. Bien au contraire, elle s’articule autour de plusieurs axes dont je citerai, la mise en place d’un réseau de distribution propre à Opel, le respect des standards de représentation de la marque, une offre services adaptée aux particularités des clients et une gamme enrichie et renouvelée.

PAUTASSO_03_118196667.jpg 

Quelle est selon vous aujourd’hui,  l’image d’Opel en Algérie ?

Je pense sincèrement que les algériens connaissent bien la marque Opel et son origine allemande. Ils savent combien les modèles Opel sont solides, robustes et sûrs. Ils savent aussi apprécier le contenu technologique élevé des modèles de la gamme qui permettent des comportements routiers dynamiques de haut niveau et une sécurité appréciable. Ceci étant dit, il faut reconnaitre que certains points essentiels aux yeux de nos clients, doivent être améliorés et là je veux parler du service après vente qui ne pourra être efficace qu’avec la mise en place d’infrastructures correspondantes aux valeurs de la marque. Pour construire une bonne image, nous avons pris la décision de doter Opel de plusieurs points de représentation  afin de créer un environnement spécifique qui corresponde à la marque. Cette action touchera concrètement nos succursales d’Alger, Oran et Annaba ou nous comptons redéployer Opel dans son environnement naturel. Par ailleurs, à Alger, elle va profiter du show room de Dely Brahim ainsi que de la création d’une nouvelle concession à Hussein Dey. Par ces actions, initiées par Diamal sur ses propres succursales, nous voulons montrer l’exemple à nos agents du réseau de distribution pour qu’ils remettent à niveau la représentation d’Opel.

En dehors du réseau de distribution, avez-vous prévu d’autres actions pour consolider l’image d’Opel ?

Effectivement, nous n’allons pas arrêter nos actions au réseau existant puisque nous allons renforcer la présence de la marque dans des wilayas ou elle est absente jusqu’à maintenant par l’arrivée de nouveaux distributeurs.  Cela veut dire qu’Opel bénéficiera dans deux ans d’un véritable réseau de distribution avec un maillage adapté du territoire national. En parallèle, il faut savoir que nous avons décidé de doubler nos investissement en communication et nous voulons une présence médiatique plus soutenue, à la faveur des différents événements que nous prévoyant d’organiser ici en Algérie ou à l’internationale.

PAUTASSO_04_293648269.jpg 

Quelle est selon vous la part d’Opel dans Le marché algérien qui connait une phase de croissance exceptionnelle ?

Il est vrai qu’aujourd’hui Opel n’a pas profité de la forte demande qui s’est exprimé sur le marché. Néanmoins, je constate une nouvelle dynamique qui commence à s’installer puisque malgré toutes les contraintes que nous connaissons, nous avons enregistré en 2012 une croissance de 45%. Nous avons l’ambition dans un futur proche d’accroitre notre volume pour arriver à 6000 voitures par an.

Cela se fera grâce à la nouvelle vision que nous avons pour le futur de la marque et que j’ai évoqué précédemment. J’ajoute que la diversification de la gamme qui sera entamée dés le mois prochain avec l’arrivée de l’Astra 4 portes nous permettra d’accéder à une nouvelle clientèle représentée par les entreprises et les institutions.

PAUTASSO_05_394232517.jpg 

Vous faite bien d’évoquer la nouvelle Astra Sedan, pouvez vous nous en dire quelques mots ?

Par définition, la nouvelle Astra Sedan est une  berline à trois volumes, statutaire et qualitative. En fait, la nouvelle Astra Sedan symbolise un peu, le début d’une nouvelle ère pour Opel.  Cette nouveauté nous la prédestinons à une clientèle exigeante et sans compromis. Elle met en avant un design valorisant, inspiré du haut de gamme Insigna. Pour son lancement, elle sera proposée en deux finitions et deux motorisations, le 1.6L essence de 115 Ch et le 1.7 CDTI de 130 Ch. Actuellement nous sommes en pleine phase de réflexion pour introduire une finition d’entrée de gamme qui permettrait éventuellement, une plus grande accessibilité. Mais cette réflexion n’est pas encore terminée et aucune décision n’a été prise à ce sujet. Avec ce modèle, notre objectif pour l’année en cours, est de réaliser un volume de 1600 à 2000 voitures. C’est dire que nos ambitions, tout en étant mesurées, sont claires et légitimes.


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :