Entretien Avec Cedric Veau, DG Adjoint SAIDA Citroën: "Nous nous consolidons pour les échéances à venir"


L’arrivée de Cédric Veau dans le staff dirigeant de SAIDA ne pouvait pas passer inaperçue. Elle dénote de la volonté de ce groupe de se structurer afin de bien négocier les prochaines échéances. Pour en savoir plus, nous nous sommes rapprochés de ce haut cadre qui a bien voulu répondre à nos questions.

Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Volontiers ! Après mes études supérieures en école de commerce dans la spécialité automobile, j’ai rejoint le constructeur Citroën en tant que responsable de la communication publicitaire en Europe. Cela a duré environ 4années, puis j’ai intégré la marque Fiat chez qui j’ai travaillé pendant 5ans dans la zone sud-ouest de l’Europe. Ensuite j’ai choisi de rejoindre le groupe Bernard Hayot en tant que Directeur de la marque Volkswagen dans l’ile de la réunion. Après 5ans passées à ce poste, j’ai eu l’immense plaisir d’être nommé en tant que Directeur général Adjoint de SAIDA en Algérie, pour m’occuper, avec toutes les équipes du groupe, des marques Citroën, Mahindra et Scania. Je dois dire que cette nomination me rend très heureux, car je voulais venir travailler ici en Algérie.

Au regard de la conjoncture actuelle marquée par un marché très dynamique, doit-on interprété votre arrivée chez SAIDA comme un signe de la volonté de ce groupe d’affirmer de nouvelles ambitions ?

Pour tout vous dire et en raisonnant par marque, cette année 2012 est pour nous très importante puisque nous entamons une nouvelle phase qui verra la marque Citroën atteindre pour la première fois un objectif volume de 10000unités. Notre vision de l’avenir ne saurait se suffire de la réalisation d’objectif commerciaux. C’est pour cette raison qu’un profond travail de remise à niveau du réseau de distribution a été accompli. A ce titre, nos points de représentation à travers tout le territoire national se doivent d’être à la hauteur des standards de représentation, que ce soit en termes de charte ou en termes de prestation de service. Pour ce faire, des programmes de formations et de remise à niveau sont réalisés au profit des techniciens et du personnel de nos succursales et ceux du réseau de distribution. Dans cette optique de la qualité de représentation, sachez que dans quelques jours, nous inaugurerons une nouvelle succursale à Cheraga. Ce site va permettre à la marque Citroën de se rapprocher davantage de la clientèle de l’ouest d’Alger. Il sera l’écrin de la marque en termes de respect des standards. Par ailleurs, nous avons initié un plan produit, en concertation avec le constructeur, pour offrir, sur chaque segment de marché, le véhicule qui corresponde le mieux aux attentes du marché. La progression que connait Citroën ne s’explique pas seulement par le dynamisme du marché, elle est aussi justifiée par la qualité des modèles proposés. Aussi, la berline tricorps C-Elysée qui sera lancée dans quelques mois, sera pour nous très importante car ce modèle nous permettra d’être bien représentés sur un segment de marché prépondérant sur le marché algérien.

De son coté, Mahindra vivra aussi dans les prochains jours deux heureux événements qui consistent en l’inauguration de son premier site dédié, situé à Oued S’mar, en plus du lancement du nouveau pick up Genio, qui a l’occasion, entamera le renouvellement de l’offre produit de cette marque connue pour sa robustesse et sa fiabilité. Enfin, Scania dans le segment du poids lourds, continue sereinement sa marche en avant. Cette marque haut de gamme et leader en Europe, s’adresse à des professionnels exigeants et connaisseurs. Tout cela nécessite un double renforcement des structures existantes et des équipes afin d’assurer un développement harmonieux à chacune des marques que nous représentons.

Vous avez évoqué l’inauguration de la nouvelle succursale de Cheraga, pouvez-vous nous donner quelques détails sur cette infrastructure ?

Le site de Cheraga aura un statut de succursale et s’étale sur une superficie de 3000m2. Il dispose de toutes les fonctions liées à la distribution automobile, c'est-à-dire, un service après vente digne de ce nom, avec des équipements et des hommes à même de prendre en charge les préoccupations des clients, un magasin de pièces de rechange d’origine et la vente de véhicule dans un show room spacieux et bien agencé. Cet espace d’exposition est de 600m2 et la gamme DS, avec les DS3, DS4 et DS5 profitera d’un corner dédié.

En parlant d’infrastructure de représentation, pouvez-vous nous dire où en êtes vous et jusqu’ou vous comptez aller ?

Au jour d’aujourd’hui, nous disposons d’une trentaine de point de représentation. Nous considérons que ce n’est pas encore assez pour couvrir ce vaste territoire d’Algérie. Nous comptons inaugurer d’autres agents agrées dans les prochains mois et nous sommes déterminés à atteindre une quarantaine de points de vente à court termes. Notre exigence qualitative et les différents plans de formations mis en place au profit des techniciens du réseau, font que cela demande du temps. Nous ne faisons pas une course aux inaugurations de sites, nous voulons avoir les meilleurs partenaires possible, conscients des enjeux et à même de répondre à notre cahier des charges. 

Entretien_site_Cedric_03_257692043.jpgEntretien_site_Cedric_04_436358435.jpg 

Dans une précédente réponse, vous avez aussi parlé de la berline C-Elysée. J’imagine que vous l’attendez avec impatience en raison de sa capacité à vous permettre de réaliser des volumes autrement plus importants ?

Effectivement nous attendons l’arrivée de ce modèle avec impatience. Mais cela ne nous empêche pas d’êtres très prudents, car rien n’est jamais acquis d’avance. En vous disant que l’entreprise SAIDA se renforce par l’arrivée de nouveaux éléments et de nouveaux points de représentation cela veut dire aussi que nous avons des ambitions légitimes pour d’une part, réaliser des objectifs de croissance que nous considérons comme réalisables, et d’autres parts, apporter notre modeste contribution dans l’amélioration et la professionnalisation du métier de distributeur automobile. Nous nous préparons à l’arrivée de C-Elysée, mais nous préparons également plusieurs autres actions qui permettront à l’entreprise de se consolider et de se développer. Les ressources humaines restent le point le plus important de notre démarche. Nous y consacrons une attention particulière afin d’être capable de répondre aux diverses sollicitations du marché. C-Elysée sera certainement un nouveau vecteur de croissance pour la marque Citroën sur plusieurs marchés. Pour nous aussi il va de même et nous travaillons déjà dans la perspective de son lancement.

Avez-vous déjà défini la gamme C-Elysée qui sera commercialisée en Algérie ?

Sincèrement nous ne sommes pas encore à ce stade. Néanmoins, la stratégie de positionnement, notamment en termes de motorisations est déjà en place. Pour ce qui est des finitions, nous avons encore un peu de temps pour bien observer le marché, ce que font nos concurrents, afin de définir la meilleure offre possible.

La gamme Citroën connait un succès grandissant depuis quelques années, notamment C3, C4 et Berlingo. En revanche, dans le haut de gamme, C5 reste en retrait par rapport à la concurrence. Quelle est votre appréciation ?

Effectivement, on peut considérer que la berline haut de gamme C5 n’a pour l’instant pas réussi à occuper la place qui devrait lui revenir au regard de ses nombreuses qualités. Mais il faut savoir que sur ce segment de marché, les arbitrages se font souvent en tenant compte de l’image de marque. De ce point de vue, ce sont les allemandes qui sont prisées et nous travaillons dans la perspective de rééquilibrer cela. Ce qu’il faut retenir de cet état de fait c’est qu’intrinsèquement, une C5 n’a rien à envier à ses concurrentes que ce soit en qualité, en fiabilité, en prestations dynamique ou en confort. Nous travaillons à faire connaitre le contenu technologique de notre modèle qui est le seul à disposer de la suspension hydractive par exemple. Nous nous battons avec des arguments tout à fait convaincants et honorables, j’en veux pour preuve notre clientèle société qui tends à s’agrandir davantage.

Puisqu’on est dans le haut de gamme, pouvez-vous nous livrer votre sentiment par rapport au potentiel de la gamme DS ?

Oui le potentiel de la gamme DS est réel en particulier sur DS4 qui progresse beaucoup. Cette ligne de produits spécifiques mérite une attention soutenue. C’est pour cela que dans chaque infrastructure de Citroën, un univers dédié à la gamme DS sera mis en place. Nous comptons valoriser cette gamme afin que le marché puisse l’apprécier à sa juste valeur. Aussi, nous mettons en place les services qui correspondent aux valeurs de cette ligne distinctive qui sera bientôt renforcée par l’arrivée de version diesel sur DS5. Avec cette motorisation, nous avons bon espoir de voir, au regard des grandes qualités de ce modèle, de ses atouts en termes de design et de séduction, nos résultats progresser dans cette catégorie du haut de gamme.


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :