Sealynx Automotive Algeria : Des ambitions de croissance légitimes


Une première conférence de presse du fabricant de joints d’étanchéité, Sealynx Automotive Algeria a été tenue hier, au niveau de Citroën Cheraga.

 

 

 

 

 

Cette première rencontre avec la presse nationale, a été animée par Pierre L’Alloret, vice président Sealing Systems et directeur général Pôle Etanchéité, en compagnie de Patrick Coutelier, directeur général de SAIDA, en présence des représentants de leurs partenaires algériens, Palapro et Joktal. Sealynx International est une filiale du groupe français GMD, spécialiste dans les domaines de la plasturgie, la fonderie, l’étanchéité et l’emboutissage. Elle arrive sur le marché algérien sous la dénomination Sealynx Automotive Algeria, sous la forme d’une joint- venture entre Sealynx international (29%), Saida (20%), Palapro (24%) et Famille Taleb (29%).

SEALYNX_01_307242170.jpg 

L’arrivée de Sealynx International sur le marché algérien de la sous-traitance coïncide avec l’émergence d’une industrie automobile à la recherche de sa voie pour éclore et atteindre un niveau de production qui permettrait à la production locale de se substituer de manière définitive à l’importation. Pour réaliser cet objectif ambitieux, tracé par les pouvoirs publics, la présence d’acteurs comme Sealynx International, ne peut que renforcer l’attractivité du marché algérien.

Sealynx International est connu pour être un fournisseur de nombreuses marques dont nous citerons Renault, Nissan, Dacia, Peugeot, Citroën, Opel, GM, Volkswagen, Audi, Mercedes et autres Mc Laren. Par ailleurs, étant un fournisseur historique des marques du groupe Renault, son installation en Algérie n’est que logique même si les premières années, il continuera à fournir l’usine d’Oued Tlilat, à partir de Roumanie où le groupe est installé dans le sillage de Renault, tout comme au Maroc.

SEALYNX_03_631978355.jpg

En Algérie, Sealynx sera installée à Oued Tlilat, sur un terrain de 12 000 m2 où un bâtiment déjà construit sera dédié à l’usine de production. Très rapidement, l’activité va démarrer grâce à l’utilisation du savoir-faire des pièces produites en Roumanie. Le projet consiste donc à investir les moyens techniques fournis par Sealynx International afin de transférer en Algérie, dès 2017, cette activité roumaine pour répondre aux besoins de Renault Algérie Production. Au début, il s’agira de fournir en pièce, l’usine Renault, pour Sandero et Symbol puis Clio4. Dans un deuxième temps, l’objectif consiste à intégrer rapidement les futurs projets, particulièrement ceux de PSA et Sovac, sans oublier Hyundai, GMI et d’autres encore. Au démarrage de l’activité, il est prévu la production d’un volume de 500 000 joints sur 2017, puis 1 000 000 en 2018. A l’horizon 2021, ce volume passera à 2 000 000 d’unités avec l’arrivée du groupe PSA.

 

   


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :