KIA Motors Corporation et Gloviz : Un partenariat gagnant-gagnant


C’est désormais officiel ! La marque sud-coréenne aura sa première usine de montage en Afrique grâce à son partenariat avec Gloviz, une filiale de la société algérienne, Global Group.

 

 

 

 

 

Cette usine dont la cérémonie de pose de la première pierre s’est déroulée aujourd’hui, est située à Djerma, dans la wilaya de Batna. Ainsi, la capitale des Aurès disposera dans quelques mois, de deux sites de production de véhicules des marques Kia et Hyundai, puisque le groupe Global Motors Industrie a déjà inauguré l’an dernier, le site de production dédié aux utilitaires Hyundai.

KIA_CERATO_181985510.jpg 

Selon Boualem Ghaleb, directeur des investissements chez Gloviz, le site choisi s’étale sur une superficie totale de 250 000 m2 avec une zone de production de 24 000 m2, une zone d’essai de 14 000 m2, un parking et une aire de stockage de 40 000 m2 et un espace d’extension de 20 000 m2. C’est dire que cette usine dont les travaux de construction seront achevés dès Septembre prochain, est dimensionnée pour devenir un véritable pôle industriel qui permettra à la marque Kia de se déployer sur le continent africain avec des volumes conséquents. En effet, au regard des quelques chiffres divulgués lors de la présentation de ce projet, il est avancé le montant de 14 Milliards de dinars d’investissement pour produire quatre modèles, la citadine Picanto, la polyvalente Rio, la berline Cerato et le petit camion K2700. Par ailleurs, il est annoncé la création de pas moins de 1500 postes d’emplois, donnant ainsi un nouveau souffle à toute la région des Aurès, longtemps sevrée au niveau de la création des richesses. Dans un autre registre, ce site de production qui démarrera son activité dès le début du mois de Septembre prochain, ambitionne de devenir un véritable pôle d’industrie mécanique et de sous-traitance.  A cet effet, le volume de production prévu ira crescendo d’une année à l’autre. A ses débuts, entre le troisième trimestre et la fin de cette année, le volume prévu sera de 11 000 unités. Dès 2018, il passera à 40 000 unités, puis 60 000 unités en 2019, 80 000 en 2020 et atteindra à partir de la 5ème année, un volume de 100 000 unités, dont une partie sera destinée à l’exportation.

KIA_K2700_918889911.jpg 

Mais le plus intéressant, et afin de garantir la pérennité de cette usine, la bataille de l’intégration est sérieusement engagée puisque lors de cette communication, Boualem  Ghaleb a mis l’accent sur le nombre d’items qui seront assemblées sur place et dépassant la centaine. Ainsi, le constructeur sud-coréen apportera son assistance technique afin qu’il y ai un véritable transfert de technologie au bénéfice des collaborateurs algériens. Cet échange entre les deux partenaires ira plus loin avec la mise en place de nombreuses passerelles afin que des domaines tels l’expertise en management, technique, marketing évoluent rapidement. Aussi, il s’agira pour le constrcteur Kia, d’apporter un accompagnement sur le volet du développement des compétences, de la recherche et développement ainsi que dans le domaine des équipements et des outillages spécifiques.

Enfin, pour aller à la conquête du marché domestique, la société KIA El Djazair, une autre filiale de Global Group, a été créée pour commercialiser les véhicules produits.   


Razmjena

Add to Twitter Add to Twitter

Add to Google



  • email Envoyer à un ami
  • print Version imprimable

Commentaires (0 envoyés) :

Réagissez et insérer votre commentaire comment
Veuillez entrer le code de l'image :